Fram assure être sur la bonne voie pour 2017

Production

Avare de chiffres, le nouveau Fram trace sa route : à l’issue d’une année 2016 difficile, le TO compte sur sa production 2017 pour définitivement enclencher la remontée et retrouver les bénéfices en 2018.

 

C’est à un jet de pierre du Capitole que le TO a regroupé le 15 décembre ses 180 collaborateurs toulousains (inclus Fram Affaires) sur 2.000 m² rénovés et fonctionnels : « La marque de notre nouveau départ » pour Isabelle Cordier la DG de Fram. Avec Frédéric Granel, le DGA, ils ont fait le 9 janvier à Toulouse un point de la situation et des actions menées en 2016 pour retrouver le chemin du succès : une production redynamisée et repositionnée avec des baisses de prix allant jusqu’à 20%, la mise en place d’un yield management des ventes pour limiter les invendus et des investissements technologiques pour 2 M€. Pour quel résultat ? Mystère. Frédéric Granel opposant à juste titre que les comparaisons avec 2015 ne seraient pas significatives (modification de la date de l’exercice fiscal, périmètre du groupe différent, premier trimestre 2016 sinistré suite au traumatisme du dépôt de bilan et enfin cessation d’activité d’Air Méditerranée) ! Isabelle Cordier consent simplement à concéder être 10% en dessous des objectifs.

5 nouveaux Framissima

Avec la brochure 2017 (350.000 exemplaires, 24 Framissima, 130 séjours et 41 circuits) sortie en début de mois, « qui correspond exactement à ce que nous voulions faire » se réjouit Isabelle Cordier, l’heure de la reconquête est venue. Pour commencer, ce sera avec le soutien d’une campagne de communication TV au budget « sensiblement » de même hauteur qu’en 2016 (un peu moins de 2 M€) ; elle démarrera le 18 janvier, pour une durée de cinq semaines, avec notamment un partenariat avec BFM TV. A noter les 5 nouveaux Framissima intégrés cette année (avec un nouveau type de classification de 3, 4 ou 5 cocotiers) à Palma de Majorque, Salou, Djerba, en Crète et enfin en Sicile : ce produit représente une part notablement croissante des ventes (48% en 2016). L’offre circuits s’enrichit de 6 produits (USA Ouest, Pays Baltes, Norvège, Irlande …) pour atteindre les 41 propositions : un segment à ne pas négliger, selon Frédéric Granel, car « c’est un outil de conquête sur la concurrence ».

 

Pour 2017, les choses se présentent plutôt bien selon les deux dirigeants : « depuis mi-octobre, nous sommes en ligne avec nos objectifs, voire un peu en avance ». L’objectif affiché est de parvenir à réaliser 80% du chiffre d’affaires de 2015, sachant que 2018 est toujours annoncée comme l’année du retour aux bénéfices, alors que le nombre des Framissimas aura été porté à 30.

Publié par Jean-Pierre Marinot
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *