Fusion TUI-Transat : l’Inspection du travail valide le plan de départs volontaires

Production
TUI Transat

La Direccte (Inspection du travail) a rendu son avis sur le projet One lundi 10 juillet un peu avant 18 heures. Les conditions du plan de départ volontaires chez TUI Transat France sont homologuées. Les salariés qui souhaitent partir vont pouvoir s’inscrire dès mardi 11 juillet.

 

Il n’y aura « pas eu de surprise ». Les représentants du personnel -et la direction- s’attendaient à cette issue: la Direction régionale du travail (Direccte) a homologué le plan de départs volontaires (PDV). Le mail est arrivé lundi 10 juillet à 17h57. Les observations formulées auprès de la direction de la filiale française de TUI Group avaient été prises en compte et certains aspects du PDV reformulés. Seul étonnement, « la Direccte aura vraiment utilisé tout le délai jusqu’au bout » remarquent  Lazare Razkallah, secrétaire (CGT) du CCE et Erika Kraichette, secrétaire (Usapie) du CE de Transat.

 

Lancement de l’appel au volontariat

Et maintenant ? Le premier appel à volontariat va être lancé sur 3 semaines. Déjà la boîte mail dédiée aux candidatures pour les salariés intéressés sera ouverte dès mardi 11 juillet. Ceux qui le souhaitent vont remplir les formulaires en ligne. Leurs projets vont transiter par le cabinet de reclassement Arthur Hunt. Et la première commission de suivi* doit se réunir jeudi 13 juillet.

 

Contactée, le direction de TUI ne formule « aucun commentaire, le calendrier a été établi, il va être poursuivi ». Le mail d’information de la décision d’homologation aux salariés de Transat est parti à 18h58.

 

Lazare Razkallah s’attend à « des départs en nombre chez Transat. A TUI, on en est au 9e plan de départs volontaires. Sur PerspecTUIves datant de 2014, le dernier salarié volontaire est parti en mai 2017!« . Erika Kraichette confirme: « Il va y avoir de très nombreux départs chez Transat. Le déménagement à Asnières a accéléré la prise de décision chez beaucoup de personnes. Après les annonces contradictoires depuis le début du processus, les gens de Transat se disent qu’avec 15.000 mètres carrés disponibles, le risque d’un déménagement global est grand« .

 

Trois vagues de départ

Selon le calendrier du PDV, trois vagues de consultation et de départs sont prévues. En juillet 2017, pour des départs sur la période septembre-janvier 2018. En février 2018, pour la période mars-juin 2018. Enfin, en juillet 2018 pour des départs sur septembre-novembre 2018.

 

Plus d’une cinquantaine de personnes sont en suspension de contrat et 37 personnes sont en modification de contrats. Les arbitrages sur les candidature se feront en fonction des postes supprimés et des projets professionnels. Le secrétaire du CCE se « réserve le droit d’un recours auprès du tribunal administratif pour contester l’homologation ». Mais il sait aussi que de nombreuses personnes –« peut-être même beaucoup plus qu’initialement prévu par la direction »– attendent de pouvoir partir.

 

Le PDV prévoit 301 suppressions de postes et 90 créations au maximum.

 

*Elle regroupe des représentants des salariés, de la direction et de la Direccte (s’ils souhaitent y assister).

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *