Jordanie, Maurice, Oman: Beachcomber Tours ajoute de l’expérience et de la culture en 2020

Production

Beachcomber Tours ouvre la Jordanie en circuits privés avec plus de 60 combinaisons à la carte. Spécialiste de l’île Maurice,le TO enrichit son offre d’expériences locales et d’excursions pour ses clients notamment repeaters. Beachcomber Tours élargit aussi sa palette à Oman et aux USA, ainsi qu’en Polynésie avec Ponant.

 

 

Les destinations arabes ont le vent en poupe sur le marché français. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont enregistré selon le Seto (syndicat des tour-opérateurs) une forte croissance des réservations de forfaits (à 2 ou 3 chiffres) avant l’été. Ainsi avec +238%, la Jordanie attise les convoitises. Des TO ont « ouvert le bal » comme Top of Travel qui a annoncé son retour en force sur la destination en décembre dernier. Pour la saison 2019-2020, Beachcomber Tours s’engage à son tour sur cet axe.

 

Jordanie à la carte

Le TO programme un circuit classique (Amman-Kerak-Wadi Rum..) en voyage privatif avec chauffeur et guide francophone ou de l’autotour. Surtout, il propose plusieurs extensions « à la carte », en Jordanie (Pétra, Béthanie, Jerash, sites Unesco d’Um er Rassas et Um Qais), en Israël (Jérusalem et Massada…) et Cisjordanie (Bethléem). « Cela offre jusqu’à 64 possibilités de circuit privé » souligne Bruce McNamara, directeur de la production. La destination permet ainsi de composer des voyages culturels, notamment avec des sites de l’Antiquité et de la Chrétienté. A noter que Beachcomber Tours propose également de se rendre dans une coopérative féminine d’artisanat créée par la reine Noor. Pour cette rentrée de nouveautés, le  service réservations (14 personnes) est « formé sur toutes les destinations » souligne le directeur de production.

 

Tour des Emirats et aventure à Oman

Dans la péninsule arabique, si les derniers hôtels de Dubaï et Abu Dhabi sont entrés en brochure, Beachcomber Tours  joue aussi la carte expérientielle. Ainsi à Oman, son nouveau circuit le long de la côte « Du nord au sud » inclut deux nuits dans le désert en bivouac dont une dans les Sugar Dunes.

 

« Nous avons d’excellents résultats sur les Emirats, en forte croissance, en particulier sur Dubaï » déclare Guy Zekri, directeur général de Beachcomber Tours. « De  plus en plus les clients souhaitent effectuer un séjour dans la région et pas seulement une escale vers l’océan Indien » renchérit Bruce McNamara. Le directeur de production propose donc cette année un circuit privé réunissant Dubaï, Abu Dhabi, Al Ain, Ras al Khaimah et Sharjah.

 

L’île Maurice « otentik » et en hélico

Même à l’île Maurice, destination « naturelle » de Beachcomber Tours (voir ci-dessous), le TO a ajouté cette année des offres d’excursions. La nouvelle brochure en présente 3 pages contre 1 seule l’an dernier. « Il y a une vraie demande des clients pour des expériences locales, au contact des habitants, explique Guy Zekri. En tant que spécialiste de la destination, il nous fallait pouvoir les offrir. »

 

Pour le côté « otentik » de Maurice, le TO propose ainsi une découverte du street food, un déjeuner chez l’habitant après une balade en 4X4, etc. Avec Corail Hélicoptères, il présente des survols touristiques de l’île mais aussi des formules héli-golf -« la circulation peut être dense à Maurice et on peut perdre plusieurs heures pour rejoindre son parcours » rappelle le DG- et héli-lunch sur l’île aux Cerfs « pour une autre expérience que le bateau ».

 

L’Ouest américain à la carte, du circuit en Polynésie et… Ponant

Sur la route de Tahiti et ses îles, Beachcomber Tours propose de profiter du stop à Los Angeles (Air Tahiti Nui) ou à San Francisco (French Bee) avec 2 nouveaux autotours en 7 ou 14 jours. « Face à la demande des clients, nous avons ajouté des itinéraires à la carte », indique Bruce McNamara qui a été chef de produit Amériques chez Jet tours.

 

En Polynésie -c’est nouveau-, le TO programme 4 croisières de la compagnie de luxe Ponant dont une associant les îles de la Société et l’île de Pâques et une autre à Hawaï.  Ces croisières se déroulent à bord du Boréal ou du Soléal. En parallèle, dans une autre catégorie de prix, Beachcomber Tours a monté 3 formules de circuits en 12 nuits (Tahiti, Bora Bora, Raiatea…) autour de vols French Bee qui lui garantissent du stock à dates fixes.

 

Retour aux bénéfices

Déficitaire il y a trois ans, Beachcomber Tours devrait revenir dans le vert cette année. « Nous finalisons les comptes, nous sommes en positif pour l’année écoulée, et la tendance pour la prochaine saison est bonne » indique Guy Zekri. Sur l’île Maurice où le TO est désormais seul avec Kuoni à vendre les hôtels du groupe Beachcomber sur le marché français, les bookings sont à « +37% par rapport à l’an dernier où nous avons fait +14% » précise le DG.

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *