Les incroyables objectifs du Club Med

« Atteindre 1 milliard d’euros de volume d’affaires sur les marchés francophones en 2021 ! »  C’est l’ambition du plan « Destination 2021 » pour la France, la Suisse et le Benelux qu’a rappelée Sylvain Rabuel, DG France-Europe-Afrique, ce jeudi 25 janvier. A comparer avec les résultats globaux de 2016, à savoir 1,469 milliard d’euros de VA monde (-1%, voir ci-dessous) dont près de la moitié pour le VA « France » à « environ 800 M€ ». Ce qui correspond à « une croissance de 3% à 5% par an » sur ces marchés francophones.

 

Accélérer l’acquisition de nouvelles clientèles

Une croissance que le Club va chercher auprès d’une clientèle à re-conquérir. 406.000 Français ont choisi le tour-opérateur l’an dernier. Un nombre en baisse -on ne saura pas de combien- puisque qualifié de « stable hors effet Turquie ». Sachant que les trois Villages turcs (Palmyie, Bodrum et Kemer) sont prisés du marché français et qu’au plan mondial le Club Med a enregistré une chute de 44% de la clientèle sur les axes Maghreb (La Palmeraie à Marrakech et Djerba la Douce-fermé l’hiver dernier), Egypte (Sinai Bay fermé) et Turquie (affectée par les attentats).

 

Signe positif, le Club se félicite d’une hausse de 22% des nouveaux clients cet hiver et de réservations à +3,4% sur le marché français. Des progressions que le Club Med entend « accélérer » à travers divers outils d’acquisition et de fidélisation: un moteur de résa adapté au mobile (les ventes sont déjà multipliées par 4 en un an sur ce canal); de courtes publicités en ligne sur ses 70 Signatures (spécificités comme le sport pour les adultes et enfants); des casques de réalité virtuelle en agences Club Med; une plate-forme numérique d’avis et d’idées, Club Maker, et des invitations à discuter avec le comité de direction pour « co-construire le Club de demain« …

 

Multiplier les ouvertures

Autre objectif, le Club Med annonce 15 nouveaux resorts en 3 ans dont un dans les Alpes chaque année. Et ce grâce aux investissements de sa maison mère, Fosun, et de « partenaires immobiliers ». Outre le retour du mythique Village de Cefalu en Sicile prévu en 2018, deux autres resorts sont déjà dans les tuyaux en Asie, notamment pour la clientèle chinoise dont le nombre atteint 200.000 personnes en 2016.

 

Au Japon, le Club Med  Tomamu s’ajoute à Sahoro pour des séjours ski sur l’île de Hokkaido. En Chine où le Club compte déjà 5 unités, Anji, situé à une centaine de kilomètres de Shanghai, sera développé sur le concept Joyview pour familles le week-end et entreprises en semaine. D’autres resorts sur le même modèle devraient suivre à proximité des grandes agglomérations chinoises.

 

En France, les travaux de Grand Massif Samoëns-Morillon sont lancés, en attendant les Arcs 1600 et un troisième Village montagne « en réflexion entre Tignes, Avoriaz et Valloire » a indiqué le PDG, Henri Giscard d’Estaing. Quant à Opio, en Provence,  il devrait rouvrir au printemps 2017 après 10 M€ de rénovation, avec des chambres repensées pour profiter de la nature (terrasses et balcons), une table réinventée autour des produits locaux et l’introduction du concept Creactive d’activités inspirées du Cirque du Soleil.


Des résultats 2016 en positif

En 2016, le Club Med a enregistré un volume d’affaires de 1,469 Md€, en baisse de 1% liée au Maghreb et à la Turquie pour un Ebitda à 109 M€ (+15,9%) et un résultat net avant impôts et non récurrent de 30 M€ (+24 points). Sur l’exercice précédent, le Club Med avait enregistré des pertes de l’ordre de 44 M€. Le tour-opérateur a fait voyager 1,260 million de clients (+1%) hébergés à 79% en 4 et 5 tridents.

 

Sur les 68 Villages que compte aujourd’hui le Club Med, la capacité est à 77% en 4 et 5 tridents. L’évolution de la répartition de l’offre se fait au profit de l’Asie avec 23% du total en 2016 (contre 15% en 2010), 50% pour l’Europe (contre 62% en 2010) et 28% en zone Amériques (23% en 2010). Le prix moyen à la journée hôtelière a augmenté de 5%, à 158 euros.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *