Malgré Fosun, Thomas Cook n’est toujours pas sauvé

Production

Selon le journal néerlandais De Telegraaf, Thomas Cook aurait besoin d’un milliard d’euros pour assurer la saison touristique hivernale.

L’investissement de Fosun, qui a injecté 450 millions de livres (495 millions d’euros) dans le groupe Thomas Cook, ne protège pas le groupe des turbulences selon les informations de De Telegraaf.

Les spécialistes estiment que les actionnaires craignent de voir leurs investissements s’évaporer et les créanciers une perte de leur argent si la dette est convertie en actions bon marché.

La Libre Belgique précise que Thomas Cook « a demandé la protection contre la faillite aux Etats-Unis ». De cette manière, « les créanciers américains ne peuvent pas engager de poursuites judiciaires contre l’entreprise britannique, qui est en pleine réorganisation dans son propre pays ».

Chez Thomas Cook France, on évoque un « processus lourd et complexe » qui devrait trouver son épilogue « au début d’octobre 2019 ».

Selon The Times, le chef du régulateur britannique du secteur aérien se préparerait, le cas échéant, à rapatrier des « centaines de milliers de passagers bloqués à l’étranger ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *