Scandislande 2019 : Nuit magique et boréale à Reykjavik

Production
Moins éclairé que le centre-ville, le port de Reykjavik a offert un superbe dernier spectacle à la Scandislande Aventure, des aurores boréales ! (merci à Julie de Kuoni d'avoir immortalisé ce moment exceptionnel)

48 heures après avoir atterri en Islande, retour dans la capitale islandaise. Pour les 25 agents de voyages et partenaires de Scanditours, c’est bientôt la fin de cette Scandislande Aventure. Heureux noctambules chasseurs d’aurores boréales, la dernière nuit aura été la bonne…

 

Le bus de la Scandislande Aventure quitte Krauma et son centre de bains. Le jour décline, il est 17heures. La grande plaine de neige que traverse la route prend des reflets de rose poudrée. Au-dessus des collines, les nuages ont viré à l’orange. Le paysage inspire Sonia (Gyga Voyages, Metz) qui arrive à capturer sur son smartphone des « impressions au soleil couchant ».

 

Roadtrip jusqu’à Reykjavik

Comme un galon gris satiné, sur la gauche, la mer devient presque noire. Un bleu nuit plus dense commence à entourer le bus. Au loin, des lumières jaunes dessinent une ville. Reykjavik se rapproche. Le trafic s’intensifie. On traverse les faubourgs de la capitale islandaise.

 

Nous voici déjà devant le superbe Opéra Harpa. La façade Les écailles de verre du bâtiment sur la façade imaginée par Olafur Eliasson donnent envie de découvrir les jeux de lumière intérieurs et l’acoustique. Mais ce sera, on l’espère, pour une autre fois. Le bus s’enfonce davantage vers le vieux port jusqu’aux stands proposant d’observer les baleines.

 

Nocturne islandaise

L’hôtel Icelandair Marina tout près offre la chaleur de son vaste lobby à la déco vintage, promesse d’une nuit confortable. Pour leur dernière soirée en Islande, les agents de voyages vont profiter rapidement de Reykjavik. Un petit tour en centre-ville permet d’apprécier le charme de ses maisons et rues regorgeant de bars et restaurants animés. Les commerces ouverts tard confirment le haut niveau de vie islandais. De jolies tentations…

 

Le dîner savoureux à la désormais classique combinaison poisson-agneau servi au Geiri Smart est aussi l’occasion de découvrir l’hôtel Canopy Reykjavik. Un concept en développement chez Hilton d’ouverture sur la destination. Ici par exemple a été conservée la vocation artistique du site originel. Intéressant.

 

Veillée, boissons et lumières

Les plus fêtards parmi les agents de voyages français vont suivre le conseil d’Anna. La jeune commerciale d’Icelandair Hotels connaît de bonnes adresses pour prolonger la soirée autour d’un verre. Très pro, les partenaires de cet incentive (Avis, Allianz, Promoagv, Icelandair) et les représentants de Scanditours-Kuoni, les accompagnent.  Bien leur en a pris. En rentrant au Marina Hotel, des lueurs vertes zèbrent la nuit au-dessus du port.

 

Quatre heures plus tard, dans le lobby de l’Icelandair Marina Hotel, tout le monde écoute avec envie la description de ces fameuses aurores boréales. Les clichés sont là pour l’attester : même à Reykjavik, on peut avoir la chance d’en voir. Le départ pour l’aéroport laisse un petit goût de regret pour ceux qui se sont couchés plus tôt. C’est sûr, il faudra revenir !

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *