Thomas Cook recherche désespérément 200 millions de livres

Production

Les banques créancières du groupe Thomas Cook lui ont demandé de trouver £200 M (environ 226 M€) supplémentaires pour assurer la saison hiver. Il s’agit d’une condition sine qua none pour accepter le plan de refinancement prévu avec Fosun. A la Bourse de Londres, le titre Thomas Cook a plongé de 20% en quelques heures vendredi 20 septembre.

 

1,7 milliard de livres sterling de dettes, 900 millions de livres pour le plan d’acquisition par Fosun (financé pour moitié par le groupe chinois), 200 millions de livres supplémentaires pour tenir quelques mois, 180.000 Britanniques susceptibles d’être rapatriés, 20.000 emplois en jeu: les chiffres dans l’affaire Thomas Cook sont vertigineux.

 

Le rachat du groupe britannique par Fosun devait être validé les 27 et 30 septembre. Mais les banques créancières du groupe lui ont demandé de trouver 200 millions de livres de plus d’ici… lundi 23 septembre. En jeu, la poursuite de l’activité du tour-opérateur et de sa compagnie aérienne jusqu’à la fin de la saison hiver et la dilution des avoirs des actionnaires.

 

Parue dans Skynews le 20 septembre tôt le matin, l’information concernant la nécessité de trouver 200 millions de livres sterling supplémentaires a été confirmée par le groupe britannique un peu plus tard. Aussitôt, le titre Thomas Cook a plongé de 20% en Bourse, alimentant les inquiétudes.

 

Qu’en est-il pour Thomas Cook France?

La filiale française du groupe britannique reste confiante. « On est dans la dernière ligne droite des négociations et on en attend le résultat, nous explique-t-on du côté de Thomas Cook France. La date de closing reste fixée à fin septembre-début octobre mais cela ne change rien pour les départs de nos clients. » Et ce, que ce soit pour les ventes effectuées en agences ou pour le TO Jet tours.

Interrogé vendredi, Richard Vainopoulos, président de Tourcom, se disait « optimiste quant aux chances de reprise mais que ça passerait par un trou de souris ».

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *