Tour operating: l’hiver 2018-19 « en attente de croissance »

Production

Le Seto a donné les premières tendances de ventes et de réservations pour l’hiver. Sur les vacances de la Toussaint, les résas sont bien positionnées. Moyen-Orient et Afrique du Nord confirment les progressions amorcées depuis l’hiver dernier. Après « un été magnifique », les tour-opérateurs sont « extrêmement satisfaits » de l’année 2018.

 

« Tout reste à faire !» René-Marc Chikli, président du Seto (syndicat des tour-opérateurs français), est clair. Sur l’hiver 2018-19, 20% des stocks sont vendus (chiffres au 31 août). Avec une augmentation de 2,9% du nombre de clients  individuels, mais une recette unitaire en baisse de 1,3%. « Ce que tout le monde veut avoir est déjà vendu », explique René-Marc Chikli. Comme « l’île Maurice pour le long courrier ». Mais « il reste les périodes intermédiaires entre les vacances scolaires… »

Une conjoncture économique moins euphorique

Les freins à l’achat? « Le prélèvement à la source peut modifier le comportement d’achat, avance René-Marc Chikli. De même que la croissance économique qui n’est pas à la hauteur de ce qui était attendu. La prise de décision est retardée. Pour mars et avril, il reste beaucoup à faire. »

 

La Toussaint est bien « positionnée ». Mais le président du Seto rappelle la dépendance des TO au calendrier des vacances scolaires. « Un changement de jour dans une académie, et c’est toute une chaîne charter qui peut être à risque. On peut en perdre le sommeil et la moitié du chiffre d’affaires ! »

L’Afrique du Nord remonte, toujours

Sur l’hiver, en moyen-courrier on observe une forte poussée de l’Afrique du Nord : +28% à 8.375 pax sur le Maroc et +52% à 2.441 pax sur la Tunisie. Il faut dire que les tour-opérateurs ont augmenté les capacités, notamment en clubs. Jet tours, Ôvoyages, Naya, TUI… tous ont ouvert une ou plusieurs adresses à Djerba, Monastir, Hammamet cet été et maintiennent en hiver.

 

De la même façon, le Seto note un beau  « retour des croisières sur le Nil » : 3.291 pax sur l’Egypte, soit +240% ! En phase là aussi avec l’augmentation de capacité sur le marché français. L’an dernier, Kuoni avait sorti deux mini-brochures « Egypte » et Fram lancé un Framissima sur le Nil, le Lady Carol (conservé cette année). Cet hiver, ils sont rejoints sur le Nil par Jet tours, Voyamar…

 

 

Le phénomène d’accompagnement de la demande sur le Moyen-Orient est identique. Les ventes de forfaits des TO sont ici en hausse de 166% à 1.801 pax. Sur la région, cet hiver, plusieurs tour-opérateurs ouvrent un club ou proposent du séjour : Lookéa Ajman-Dubaï pour TUI, Bravo Club Sifawy à Oman, hôtel  Smartline pour Jet tours et Fram Expériences à Ras al Khaimah…

 

Les voyages sur les USA à + 88% !

Sur le long-courrier, la République dominicaine (-4%) et les Antilles françaises (-25%) sont encore pénalisées par les ouragans Irma et Maria de l’an dernier. Mais Mexique, Thaïlande et Sénégal sont en croissance à 2 chiffres (+12% et +16%) en termes de réservations. Et les USA sont à + 88% (soit 4.605 pax)! Et l’Inde reprend (enfin) avec un petit +2%.

destinations préférées des français noel

 

 

 

 

 

 

 

Au global, « La tendance est stable sur l’hiver, en attente de croissance » résume René-Marc Chikli. Les TO manquent de visibilité mais « ça peut s’améliorer » conclut-il, prudent.

 

Un été 2018 « historique »

René-Marc Chikli, président du Seto,  est dithyrambique : « un été magnifique comme on n’en avait pas connu depuis longtemps ». Avec une hausse de 10,3% du nombre de clients (2.022.811) et de 7,7% du volume d’affaires (1,974 Md€) cet été, les tour-opérateurs « ont le sourire ». Certes, la recette unitaire moyenne est en recul (-2,4% à 976€) mais 75% de l’activité de la saison est vendu ! Aux grèves du printemps (Air France, Sncf), s’est ajoutée celle de l’été (Ryanair) et « la saturation de l’espace aérien dans le Sud », ainsi qu’une forte concurrence entre TO qui a comprimé les prix. En outre, cet été entre la Coupe du monde de football et le très beau temps, le mois de juillet est à +0,6% quand août est à +11,3% (en nombre de clients de voyages à forfaits).
Top 5 des destinations gagnantes de l’été 2018
(dans l’ordre décroissant):
-les îles de la Grèce,
-les Canaries,
-la Grèce continentale,
-l’Espagne continentale et les Baléares,
-la Tunisie

Le syndicat des tour-opérateurs (Seto) a tenu sa conférence sur IFTM Top Resa mardi 25 septembre. Les données statistiques collectées auprès des tour-opérateurs -environ « 70% du marché »- courent sur la période 1er mai-31 août 2018.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *