Transat-TUI : le prochain départ est celui de… Michel Quenot

Production

Décidément, chez Transat, on n’a pas le temps de se remettre du départ d’une personne qu’on apprend déjà celui d’une autre. Avec Michel Quenot, c’est une figure de « l’esprit Transat » qui part. Le directeur du tour operating compte plus de 25 ans au sein du groupe français. Il est passé par Look et Vacances Transat (VAT), la production et l’exploitation…, bref un autre pilier de l’entreprise s’en va.

 

L’annonce est tombée le 24 février, jour du départ effectif de Philippe Béchon, directeur général délégué et « à la barre » depuis le rachat de TUI et le départ de Patrice Caradec début novembre 2016. Michel Quenot, lui, quittera l’entreprise le 1er mars. C’est Hans van de Velde qui, en qualité de directeur du tour operating de TUI France, devrait ajouter la production Transat à son pôle.

 

Sachant que le directeur administratif et financier, Christian Brousse, et Romaric Bau, directeur du e-commerce sont aussi partis, le comité de direction et le comité exécutif se réduisent comme peau de chagrin. Cyril Cousin, directeur distribution, Ange Derment, directeur groupes, Serge Laurens, directeur marketing, et Alain Le Scouezec, directeur commercial, sont toujours présents.

 

Angoisse et PDV

Pour les salariés de Transat, ces départs successifs, même s’ils sont concevables pour diverses raisons propres à chaque parcours et personnalité, s’ajoutent au climat anxiogène du plan de départ volontaire (PDV) présenté le 21 février en CCE.

 

« On aurait aimé garder les mêmes interlocuteurs, le temps de la transition jusqu’à la période de volontariat pour le PDV » regrette cette salariée. « On perd beaucoup de référents, beaucoup de managers, ça se rajoute à l’inquiétude ambiante pour nos postes. »

 

Quelle entreprise demain?

La question se pose aussi de la continuité de la programmation « Transat ». Que va-t-il rester de la patte Transat dans les prochaines productions ? Quelles offres et quels produits les agents de voyages vont-ils retrouver? Comment TUI France va-t-il procéder pour « conserver le meilleur des deux entreprises » ? Autant d’interrogations sur la configuration du nouvel ensemble en interne et à l’externe.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *