Air France KLM prépare un nouveau plan de compétitivité

Conscient que les bons résultats 2017 sont en partie dus à un environnement particulièrement favorable, Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France KLM, veut que le groupe poursuive ses efforts en matière de compétitivité.

Air France KLM achève l’année 2017 sur des performances qui appellent les superlatifs. Et les résultats financiers annuels qui seront annoncés en février devraient être en ligne. Pour autant en matière de recherche de compétitivité et de rentabilité, aucun ralentissement ne se dessine à l’horizon. Au contraire, c’est plutôt d’accélération dont on doit parler : un nouveau plan stratégique visant à améliorer la compétitivité sera dévoilé en juin.

2017, année de tous les records

Engagements liés au plan « Trust Together » tenus, alliances renforcées en long-courrier, lancement de Joon, résultats de trafic frôlant la barre symbolique des 100 millions de passagers, valorisation de l’entreprise multipliée par 6, dialogue social apaisé et résultats annuels attendus à des niveaux records. En valeur absolue, le groupe Air France KLM a connu une année de rêve.

 

Mais c’est à relativiser. D’abord parce que, comme l’a rappelé Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France KLM, mercredi 10 décembre lors des traditionnels vœux à la presse du groupe, l’année 2017 s’est déroulée dans un contexte particulièrement porteur. Et rien ne dit que des éléments géopolitiques ne viendront pas perturber l’activité à plus ou moins court terme. Idem en ce qui concerne des facteurs exogènes comme le prix du pétrole.

 

Une concurrence vive et multiple

En outre, les bonnes performances d’Air France n’ont pas fait disparaitre la concurrence. Les low-cost sont toujours là et le modèle s’adapte à vitesse grand V au long-courrier, les compagnies du Golfe aussi, sans oublier une concurrence traditionnelle (IAG et le groupe Lufthansa…) qui affiche des performances particulièrement robustes.

 

A cela s’ajoute sur le réseau domestique la présence de la SNCF, compétiteur également des plus acharné. Constatations faites, le PDG a annoncé la couleur: pas question pour Air France KLM de se reposer sur ses lauriers. En juin 2018, un nouveau plan quinquennal stratégique devant commencer en 2019 sera dévoilé.

 

Si le contenu de ce dernier n’est évidemment pas encore connu, on sait déjà qu’il sera question d’améliorer la compétitivité et la rentabilité, et d’amplifier le mouvement vers une croissance rentable.

 

A plus court terme, le patron du groupe Air France KLM espère que les Assises du transport aérien, qui pourraient commencer en mars prochain, déboucheront sur la création d’un environnement concurrentiel plus favorable au pavillon français.

Publié par

Journaliste – Rubrique Transport – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *