Faillite d’Aigle Azur: les compagnies françaises prêtes à rapatrier les passagers

Transport

Les compagnies aériennes françaises membres de la Fnam (Fédération nationale de l’aviation marchande) se mobilisent. Une réunion s’est tenue le 6 septembre au soir avec Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d’Etat aux Transports.  Objectif: mettre des sièges à la disposition des passagers d’Aigle Azur.

 

Après la décision de l’administrateur judiciaire d’Aigle Azur d’arrêter tous les vols Aigle Azur le 6 septembre à 23h59, plusieurs compagnies (Transavia, Air France, Vueling, ASL) ont annoncé des tarifs spéciaux pour aider les passagers restés sur le carreau. En effet, faute de caisse de garantie des compagnies aériennes pour dédommager les clients en cas de faillite, les passagers qui ont acheté un billet « sec » sur Aigle Azur doivent en racheter un autre.

 

Tout juste nommé secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a tenu une réunion de crise vendredi 6 septembre au soir. La Fnam (association des compagnies françaises) en coordination avec la DGAC a recensé les avions disponibles afin de pouvoir mettre des sièges à la disposition des passagers d’Aigle Azur. Air Caraïbes, Air France, Corsair et XL Airways ont ainsi proposé des solutions de rapatriement aux autorités françaises, si cela devenait nécessaire. Ces compagnies ont décidé unanimement de le faire à prix coûtant.

 

Air France augmente les capacités sur Alger et Bamako

En attendant une éventuelle décision de rapatriement, Air France a décidé d’augmenter son offre de sièges de et vers Alger. La compagnie met en place des avions de plus grosse capacité sur cette ligne Paris-Alger. AF ajoute également deux vols les 8 et 9 septembre.

Dimanche 8 et lundi 9 septembre :
AF4150 Paris Orly (ORY) 07h40 Alger (ALG) 09h00
AF4151 Alger (ALG) 11h00 Paris Orly (ORY) 14h30

AF4158 Paris Orly (ORY) 16h00 Alger (ALG) 17h20
AF4159 Alger (ALG) 19h00 Paris Orly (ORY) 22h30

Le vol de et vers Bamako du 8 septembre est opéré là aussi avec un avion de plus grande capacité.

Vols vers ou depuis l’Algérie

Plusieurs compagnies proposent des tarifs accessibles aux passagers en possession d’un billet Aigle Azur dont le vol a été annulé.

Sur Paris-Alger ou Alger-Paris

ASL Airlines propose -20% pour toute réservation jusqu’au 15 septembre pour des vols entre Alger et Paris CDG jusqu’au 18 octobre.

Air France propose des tarifs spéciaux accessibles uniquement aux comptoirs AF en aéroport, dans ses agences ou en contactant son call-center. Pas de vente en ligne.

Sur Alger-Lyon

Transavia a sorti un tarif à 80€TTC.

Sur Alger-Marseille

Vueling propose un tarif Basic de 80€ (les bagages en soute sont en supplément).

 

Portugal, Liban

Pour le Portugal, Transavia propose un tarif spécial à 100€ TTC sur Paris-Funchal ou Paris-Porto. Idem chez Vueling entre Paris et Porto: 100€ (en tarif Basic, sans bagages) sur les aéroports d’Orly et de Roissy.

Transavia propose également un tarif spécial sur Paris-Beyrouth à 240€.

 

Des remboursements très hypothétiques

La faillite d’Aigle Azur concerne « entre 30.000 et 50.000 passagers » selon Valérie Boned, secrétaire générale des Entreprises du Voyage. Les clients de la compagnie qui ont acheté un billet d’avion « sec » (sans autre prestation) ne peuvent pas être remboursés par Aigle Azur ni par une agence de voyages. Cette dernière n’a sa responsabilité engagée que pour la vente d’un forfait touristique (billet + hôtel, le plus souvent). C’est l’administrateur judiciaire de la compagnie, Hélène Bourbouloux, que les passagers doivent saisir pour demander un remboursement. Sachant que d’autres créances passent en priorité comme l’Urssaf.

Aigle Azur emploie 1.150 personnes. La compagnie a transporté 1,88 million de passagers en 2018 pour un chiffre d’affaires de 300 M€. Sa dette est évaluée à 40 M€.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *