Le TGV en 10 grandes dates

Transport

L’entrée en service dimanche de deux tronçons à grande vitesse sur les lignes Paris-Rennes et Paris-Bordeaux est le dernier épisode de la saga TGV en France. Rappel en dix grandes dates.

 

– Naissance et vitesse record –

Projet approuvé en mars 1974 par Georges Pompidou, la grande vitesse sur rail voit le jour en septembre 1981 entre Paris et Lyon. Les rames orange des TGV construits à l’usine Alsthom de Belfort y roulent à 260 km/h. Quelques mois avant (le 26 février 1981), une de ces rames avait battu un record du monde de vitesse sur rail lors d’un essai, avec 380 km/h.

 

– 1989, TGV Atlantique –

En septembre 1989, une nouvelle liaison voit le jour desservant Rennes et Nantes, il s’agit de la « branche Bretagne » du TGV Atlantique. En septembre 1990, la « branche Aquitaine » du TGV Atlantique avec sa liaison vers Bordeaux est mise en service. Durant cette période, les TGV Atlantique avec leur couleur bleu océan battent plusieurs records de vitesse : le 18 mai 1990 une rame atteint 515,3 km/h.

 

– 1993, Lille à une heure de Paris –

Le réseau à grande vitesse s’étoffe en mai et septembre 1993 avec la mise en service d’une LGV pointant vers le Nord: Lille est désormais à une heure de Paris par train. Le tracé devient aussi le premier trait d’union à grande vitesse avec l’Europe. Le Tunnel sous la Manche, inauguré en mai 1994, permet de premières liaisons à grande vitesse en Eurostar à partir de novembre 1994 entre Paris et Londres. Aujourd’hui 2h15 séparent Saint-Pancras à Londres de la Gare du Nord à Paris.

Une autre branche permet de relier depuis 1996, avec les trains Thalys, Paris à Bruxelles et à Amsterdam. La capitale européenne est actuellement à 1h20 de Paris.

 

– 2001, TGV Méditerranée –

En juin 2001, un nouveau tronçon permet de relier Marseille à Paris en 3 heures: il s’agit de la LGV  Méditerranée avec un nombre important de ponts, tunnels et viaducs en raison du relief accidenté traversé et des TGV roulant à 300 km/h.

 

 – 2003, un milliard de voyageurs-

Le 23 novembre 2003, la SNCF célèbre son milliardième voyageur transporté par TGV. Dix ans plus tard, le 25 janvier 2013, le TGV franchit la barre symbolique des deux milliards de voyageurs transportés.

 

– 2007, TGV Est et nouveau record –

Une nouvelle ligne reliant Paris à Strasbourg en 2h20 est mise en service le 10 juin 2007. Peu avant, le 3 avril 2007, un nouveau record du monde de vitesse est battu sur cette nouvelle ligne lors d’un essai, avec 574,8 km/h.

 

– 2010, LGV Perpignan-Figueras –

Entre la France et l’Espagne la ligne à grande vitesse reliant Perpignan à Figueras commence à être exploitée en décembre 2010. Mais la société privée qui l’exploite est mise en liquidation. La ligne est reprise en décembre 2016 par une coentreprise publique franco-espagnole.

 

– 2011, TGV Rhin Rhône –

En décembre 2011, ouvre le premier tronçon du TGV Rhin Rhône qui permettra à terme de relier l’Allemagne à l’Espagne et l’Italie en grande vitesse, en passant par Lyon.

En mars 2012, la SNCF et la Deutsche Bahn allemande inaugurent la première liaison directe par TGV entre Francfort et Marseille, qu’elles exploitent conjointement.

 

– 2015, le drame –

Le 14 novembre 2015, un TGV d’essai effectuant le dernier test sur le tronçon de la ligne Paris-Strasbourg déraille, faisant 11 morts parmi les 53 personnes à bord. Il s’agit du premier accident mortel dans l’histoire du TGV.

La rame circulait à 265 km/h à l’entrée de la courbe située en amont de l’accident pour une vitesse prévue de 176 km/h. L’enquête pointe des erreurs d’appréciation de l’équipage.

 

– 2017, du nouveau à l’Ouest-

Paris-Rennes en moins d’une heure et demie, Paris-Bordeaux en un peu plus de deux heures: la SNCF inaugure le 2 juillet deux nouveaux tronçons à grande vitesse sur la façade atlantique.

 

 

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. L’ouverture de la prolongation de la LGV Atlantique entre Connerré et Rennes et la jonction avec Sablé-sur-Sarthe permettant à des TER de circuler à 200 km/h sur la LGV est sans aucun doute une très bonne chose. Le succès commercial devrait être au rendez-vous.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *