XL Airways est liquidée, le tribunal n’a pas retenu l’offre de reprise

Transport

Le tribunal de commerce de Bobigny a prononcé la liquidation judiciaire de XL Airways vendredi 4 octobre. L’offre de reprise en dernière minute de Gérard Houa n’a pas convaincu le tribunal. Les passagers hors forfait acheté en agences vont devoir racheter un billet d’avion.

 

Une semaine après Aigle Azur, liquidée le 27 septembre, XL Airways est à son tour placée en liquidation judiciaire. Tous ses vols sont annulés. Le tribunal de commerce de Bobigny, le 4 octobre, a jugé irrecevable la seule offre de reprise et l’a rejetée. Gérard Houa, actionnaire minoritaire d’Aigle Azur, n’avait déjà pas convaincu le tribunal d’Evry avec son offre de reprise du spécialiste des vols sur l’Algérie. Cette fois non plus, le tribunal n’a pas estimé son offre (sur la moitié des appareils et des personnels) déposée deux jours avant l’échéance suffisamment financée.

 

XL Airways emploie 570 personnes. Elles vont être « licenciées dans les 21 jours » a précisé l’avocate du CE à l’issue du jugement. Placée en redressement judiciaire le 23 septembre, XL Airways avait déjà suspendu tous ses vols le 30 septembre. Avec ses excuses, la compagnie a présenté à ses clients les conditions pour obtenir un nouveau billet. Soit auprès de leur agence de voyages ou tour-opérateur en cas de forfait (avion + hôtel), soit auprès d’une autre compagnie.

 

Il n’y a pas de procédure de remboursement directe, excepté via les conditions des cartes bancaires ayant servi à acheter le billet. Les clients qui auront racheté un billet sur une autre compagnie pourront déclarer le montant de leur billet XL Airways auprès du mandataire chargé de la liquidation. Sachant que les salaires des employés de la compagnie et les dettes auprès du Trésor public sont prioritaires.

 

 

 

 

 

 

En 2018, XL Airways a transporté environ 730.000 passagers entre la France, les USA (New York, Los Angeles, San Francisco, Miami), les Antilles (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France), la Réunion, la République dominicaine (Punta Cana), le Mexique (Cancun). La flotte de la compagnie comptait 4 Airbus A330 en leasing.

 

Pour rappel, avec 11 appareils, Aigle Azur (800 salariés en France et 350 en Algérie) a transporté 1,88 million de passagers en 2018 vers l’Algérie, le Portugal, le Mali, le Liban, le Brésil…

Les deux transporteurs étaient affrétés par des tour-opérateurs pour acheminer leurs passagers dans le cadre de forfaits touristiques.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *