XL Airways sera-t-elle vendue en septembre?

Transport
XL Airways 330

Un projet de cession de XL Airways a été présenté en assemblée générale des actionnaires le 21 août, selon La Tribune. DreamJet Participations, maison mère de XL et de La Compagnie, aurait reçu une lettre d’intention d’un repreneur.

 

XL Airways confirme être en recherche d’un partenaire. « Cette situation n’est pas nouvelle » nous rappelle-t-on à la compagnie. XL Airways est en difficultés financières, ce n’est un secret pour personne. Même si la compagnie aérienne française ne publie pas ses comptes, son président, Laurent Magnin, avait reconnu en début d’année avoir fini 2018 « dans le rouge ».  D’où le changement annoncé de modèle, l’annonce de prix sans bagages pour mieux être comparé à la concurrence des low cost long-courrier… XL affiche par exemple actuellement un tarif Paris CDG-Los Angeles à 160€ en aller simple! Néanmoins, la compagnie aurait « besoin de plus de 20 millions d’euros pour passer l’hiver » selon  les informations parues dans La Tribune.

 

 

Deux dossiers de reprise?

Les actionnaires ont convoqué une assemblée générale mercredi 21 août. A l’ordre du jour, un « point sur la situation de XL Airways France et décisions envisageables » selon  notre confrère Fabrice Glisczynski.  Une « lettre d’intention » émanant d’une « compagnie aérienne européenne » aurait été adressée aux « actionnaires de DreamJet Participations, la maison-mère de XL Airways pour l’achat de tout ou partie de (la compagnie) ». « Deux dossiers de reprise ont  été évoqués, l’un impliquant un partenaire industriel et l’autre un partenaire financier. Aucune décision n’était attendue à l’issue de cette rencontre » indique de son côté XL Airways.

 

 

Un calendrier serré

Seule XL Airways serait concernée par une opération de reprise qu’elle  « espère conclure d’ici à la fin septembre » indique notre confrère. La prochaine saison hiver de l’IATA commence en effet début octobre. La Compagnie, l’autre entreprise au sein de DreamJet Participations qui n’opère que des vols en classe affaires sur Paris-New York et  « se dirige vers l’équilibre financier », serait conservée par les actionnaires actuels.

 

XL Airways propose des vols au départ de 5 villes de France : Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes et Toulouse. Elle dessert Cuba (Varadero), la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre), la Martinique (Fort-de-France), La Réunion (St-Denis), le Mexique (Cancun), la République dominicaine (Punta Cana) et les USA (New York, Miami, San Francisco et Los Angeles). « L’activité n’est pas remise en cause, et le programme de vols se déroule normalement » souligne-t-on chez XL Airways. La compagnie emploie quelque 600 personnes. Sa filiale de tour operating Crystal TO est incluse dans le projet de cession.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *