Menu
S'identifier

Production

Oman : après la mort du sultan, quelles conséquences pour le tourisme

Publié le : 13.01.2020 I Dernière Mise à jour : 13.01.2020

Image

Le décès du sultan Qaboos à Oman dans la nuit du samedi 11 janvier a très vite été suivi de la nomination de son successeur. En hôtel-club, en séjour indviduel ou en circuit, les Français sont de plus en plus nombreux chaque année à Oman. Les 40 jours qui vont suivre les trois jours de deuil ne devraient pas modifier les voyages dans le pays. 


 
"Le nouveau sultan Haitham ben Tarek va poursuivre le même chemin que le sultan Qaboos" déclare Rania Khodr, directrice générale de l'office de tourisme d'Oman en France. La femme qui a fait émerger sur le marché français le sultanat comme destination touristique (68.000 Français en 2019, +13,5%) en veut pour preuve la "transition en douceur" qui s'est opérée à Oman en quelques heures.
 
Présidente du tour-opérateur spécialiste Aya Désirs d'Orient, Adeline Kurban-Fiani rappelle qu'Oman s'est "bien développé en moins de 10 ans" sur le plan touristique. "Le sultan était un dirigeant très prudent dans cette région fragilisée. Son pays, sécuritaire, est apprécié des touristes en groupes, en incentives et à la carte", détaille-t-elle. "Il n'y a pas de raison pour que le pays aille dans une autre direction." 

 

"Pas d'incidence"

Le changement à la tête du sultanat n'aura "aucune incidence" sur le tourisme estime également Guy Zekri, directeur général de Beachcomber Tours, tour-opérateur qui vend Oman surtout en combiné. "Le pays est attractif, safe et tendance" résume-t-il. Il est vrai qu'avec une population musulmane majoritairement ibadite donc ni chiite ni sunnite, le sultanat réussit  se tenir éloigné des tensions régionales. "Oman a toujours eu l'image d'une destination très sûre et très stable, en grande partie due à sa neutralité géopolitique", renchérit Guillaume Linton, président d'Asia.
 
Du côté des opérateurs de club, on pense aussi que cela ne changera pas grand-chose. "Il n'y a aucune incidence sur la production ou le rythme de vente" indique Philippe Sangouard, directeur général de Boomerang qui compte un Kappa Club à Salalah. "Le pays est prisé des Français pour sa sécurité et la qualité de ses prestations. C'est dans la culture omanaise."
 

"Dry January" sur 3 jours

Chez Bravo Club, qui ouvre cette semaine son second club à Oman, du côté de Salalah, en plus du Bravo Club Sifawy près de Mascate, on attend la fin du deuil national, mardi soir. "Pendant ces trois jours, la vie des hôtels est un peu modifiée: il n'y a pas de musique, pas d'animation et pas d'alcool.  En formule club tout inclus, les clients testent un Dry January sur 3 jours" dédramatise Patrice Caradec, président d'Alpitour France (Bravo Clubs).
 
Pendant 40 jours, les drapeaux seront mis en berne dans tout le pays. Le Festival de Mascate a été annulé. "Le sultan a souhaité que son enterrement et ses condoléances soient simples. Le travail reprend pour tout le monde mercredi" précise Rania Khodr.
 

Des réservations en progression

Une bonne nouvelle pour TUI. Le TO français a une programmation très complète sur Oman: 1 club Lookéa Sultana (top5 long-courrier), 2 circuits NF dont un combiné avec Dubaï, 1 autotour TUI et 2 séjours Passion des îles. A date, "on constate une progression à 2 chiffres pour les réservations sur Oman" et même "à 3 chiffres pour circuits et autotours" annonce le TO.
 
Oman est une destination qui plaît aux Français, confirme TUI. "Nous sommes entre la destination confidentielle et grand public. C’est une destination authentique, sûre et qui a le vent en poupe. Nos clients apprécient particulièrement la gentillesse des Omanais, le confort et la restauration de qualité des hôtels, les bons axes routiers (en dehors des montagnes) notamment."
 

Auteur

  • Myriam Abergel

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format