Futuroscope : « Objectif Mars », plus gros investissement dans l’histoire du Parc

Destination

Alors qu’il a enregistré une fréquentation record l’été dernier avec 560 000 visiteurs, le Futuroscope a profité du dernier salon IFTM Top Resa pour communiquer sur le lancement de son premier roller-coaster, « Objectif Mars », le 28 mars prochain.

 

C’est sans doute parce que les visiteurs réclament davantage de sensations que le Futuroscope a décidé d’intégrer sur son site un premier roller-coaster. Avec 20 millions d’euros, c’est même le plus gros investissement du parc depuis sa création en 1987. A titre de comparaison, l’expérience immersive de « L’extraordinaire voyage » a nécessité un investissement de 12,5 millions d’euros.

 

Baptisée « Objectif Mars », cette attraction, qui sera inaugurée le 28 mars, est conçue comme un centre d’entrainement spatial. Les visiteurs vont donc se mettre dans la peau d’un astronaute et pourront ainsi mesurer leur aptitude à partir en mission. « Il y aura une partie indoor et une partie outdoor avec des effets uniques en France » garantit Jérôme neveux, responsable des Relations Extérieures, qui parle d’un « nouveau cap » pour le parc avec ce roller-coaster à « caractère familial ». « Nous assumons totalement cette rupture » ajoute t-il encore. « Cela suscite beaucoup d’intérêt de la part des agences de voyages car ils y voient quelque chose de différenciant » confirme Vanessa Guerra, responsable Grands Comptes.

 

Autre nouveauté, « Zéro Gravity », « premier simulateur de chute libre indoor dans le Grand Ouest » qui verra le jour au printemps prochain sur le parking du Futuroscope. En 2020, le Futuroscope et ses 1,9 million de visiteurs fêtera également le 15ème anniversaire de l’animation citoyenne « Les yeux grands fermés, parcours dans le noir », qui demeure la plus grande sensibilisation au handicap visuel en France.

 

Rodolphe Bouin, directeur général du Futuroscope, avait évoqué dans nos colonnes l’implantation d’un deuxième parc, « vraisemblablement autour du monde de l’eau ». « C’est toujours à l’ordre du jour, confirme Jérôme Neveux, mais aucune décision ne sera prise avant juin 2020 ».

 

A noter enfin qu’après le départ l’hiver dernier d’Antoine Lacarrière pour raisons personnelles, le Futuroscope recherche un nouveau directeur commercial, marketing et communication.

 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *