Visas: gratuit au Sri Lanka, électronique en Nouvelle-Zélande

Destination

Le 1er avril, le Sri Lanka accordera la gratuité aux ressortissants d’une trentaine de pays. Cette mesure supprimant les frais de visa est à durée limitée. A l’inverse, en Nouvelle-Zélande est instauré un « visa » en ligne. Cette nouvelle ETA va coûter de 9 à 12 dollars NZ, y compris pour les pilotes et PNC.

 

Au Sri Lanka, le Conseil des ministres a validé le 1er mars une proposition du ministre du Tourisme John Amaratunga. Le visa d’entrée sur le territoire sri-lankais sera gratuit à partir du 1er avril 2019 pour les voyageurs en provenance de certains pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie (voir détail ci-dessous). Cette mesure temporaire est valable durant six mois.

 

Le tourisme sri-lankais a connu une belle progression en 2018. Sur 12 mois, le pays a accueilli 2.333.796 millions de touristes, soit +10,3% par rapport à 2017. Au global, l’Europe représente 43% des arrivées, l’Asie-Pacifique 47% (avec Inde et Chine comme premiers marchés), les Amériques 6%. L’an dernier, au Sri Lanka, les arrivées mensuelles de visiteurs ont été plus faibles sur la période avril-octobre: entre 130.000 et 180.000 selon les mois (hormis juillet et août).

 

La gratuité du visa sri-lankais sera accordée aux ressortissants des pays de l’Union européenne dont la France, du Royaume-Uni, du Canada et des USA, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, ainsi que de Thaïlande, Corée du Sud, Singapour et Malaisie.

 

Un Esta pour entrer en Nouvelle-Zélande

Les Etats-Unis ont l’Esta, la Canada l’AVE, la Nouvelle-Zélande instaure l’ETA (Electronic Travel Authorization). A partir du 1er octobre, il sera nécessaire d’avoir obtenu cette autorisation en ligne pour entrer en Nouvelle-Zélande. Cette mesure concerne la France parmi une soixantaine de pays déjà exemptés de visas.

 

L’ETA sera valable deux ans. Son coût sera variable selon que le voyageur utilisera un ordinateur (12 $NZ, environ 7,25€) ou un mobile/ tablette (9$NZ, env. 5,40€). Outre les passagers des compagnies aériennes, ceux des compagnies de croisières devront aussi avoir leur ETA pour débarquer en Nouvelle-Zélande. Les personnels des compagnies (pilotes, hôtesses, stewards) devront également avoir fait une ETA. Il en coûtera 9 $NZ (env. 5,40 €) pour les PNT et PNC mais leur ETA durera 5 ans.

 

Attention, le système n’est pas encore disponible! C’est à partir du 1er juillet 2019 que les voyageurs pourront remplir le formulaire ETA en ligne. Le gouvernement néo-zélandais a publié mercredi 6 mars toutes les informations relatives à cette nouvelle mesure adoptée le 25 février.

 

En parallèle, les voyageurs internationaux doivent également s’acquitter de l’IVL, une « taxe » touristique de 35 $NZ (env. 21,10€). Pour les personnes qui entrent en Nouvelle-Zélande dans le cadre du Working Holiday Visa, l’ETA et l’IVL ne s’appliquent pas. Leur permis de travail incluant déjà des frais de visa et une taxe  d’immigration.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Je vois avec plaisir que le visa pour le sri lanka sera gratuit à partir d’avril, précisément je m’apprêtais à faire les visas pour deux clients. Mais cela signifie-t-il qu’il ne FAUT PLUS de visa ou qu’il faut le faire quand même en ligne mais ne rien payer ???

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *