Worldia se lance à la conquête des Etats-Unis

Distribution
Erwan Corre, co-fondateur et directeur de la stratégie Worldia.

Après une levée de fonds de 19 millions d’euros l’été dernier, Worldia poursuit à la vitesse grand V son développement. Tout en se renforçant sur le marché français, la plate-forme BtoBtoC de création de séjours sur-mesure avance ses pions à l’international avec l’objectif d’atteindre rapidement 20% de chiffre d’affaires sur ce segment.

 

 

« Alors que notre exercice s’est terminé au 30 septembre, nous pouvons annoncer une croissance de 60% avec un volume d’affaires de 70 millions d’euros dont 35 millions d’euros hors vol » se félicite Erwan Corre, co-fondateur et directeur de la stratégie Worldia. Lancée en 2013, le spécialiste du « A la carte » s’est depuis bien développé. Au point aujourd’hui de proposer plus de 1 200 itinéraires sur une cinquantaine de destinations. « Nous ne sommes pas une solution technique puisque nous ne commercialisons pas de logiciel, mais nous ne sommes pas non plus un TO classique » rappelle le dirigeant qui s’inscrit pleinement dans « une stratégie de diversification ».

 

En juin dernier, Wordia a levé 19 millions d’euros auprès des fonds d’investissement Red River West, CAP HORN et Raise Ventures. Un apport qui permet à la startup parisienne d’investir dans sa R&D mais également d’élargir son offre en consolidant ses positions sur la France, de diversifier ses canaux, et de s’ouvrir à l’international.

 

Ayant eu à gérer plus de 11 000 départs cet été, Worldia est aujourd’hui référencée par quelque 1 500 agences de voyages partenaires (1 000 il y a à peine 9 mois). Rappelons d’ailleurs que les vendeurs peuvent bénéficier d’une marque blanche ou aller directement sur le site experts.worldia.com « Nous avons commencé à travailler avec Carrefour Voyages, nous aimerions travailler avec Leclerc Voyages » souligne Erwan Corre qui milite dans le même temps pour « recréer de l’expérience dans les points de ventes, créer un concept d’univers voyages à l’image de ce qui se fait en Allemagne ». « A Berlin, par exemple, il existe des agences qui disposent d’un coin vaccination, vendent des guides de voyages, de la bagagerie ou des jouets pour occuper les enfants dans l’avion. Il faut s’inspirer de cela » ajoute le dirigeant.

 

Worldia ambitionne d’amplifier sa présence sur de nouveaux segments de marché, en proposant ses services à un plus grand nombre de marques du e-commerce. C’est notamment le cas avec Cdiscount ou Ventes Privées. « Nous optimisons l’offre voyages de nos partenaires » assure Erwan Corre qui ne cache pas vouloir faire appel à de nouveaux interlocuteurs pour leur construire une offre voyage.

La diversification des canaux se matérialise aussi par de nouveaux partenariats, tel celui signé récemment avec la compagnie Ponant pour commercialiser des prestations autour de la croisière.

 

Worldia ne masque pas non plus ses ambitions à l’étranger. La plate-forme a déjà mis un pied en Allemagne il y a un an. Elle a réalisé ses premiers bookings en Belgique, en Australie il y a six mois et s’apprête à lancer l’Italie d’ici six mois. « L’an prochain, nous voulons aussi nous lancer sur les Etats-Unis, c’est vraiment l’objectif » assure Erwan Corre qui explique que « la plate-forme en anglais existe. Il s’agit d’identifier les partenaires BtoBtoC. Nous sommes dans une démarche de business développement ». Très vite, les marchés situés à l’international devraient atteindre 20% du chiffre d’affaires contre seulement quelques pourcents aujourd’hui. « Et d’ici cinq ans, nous devrions être sur un rapport de 80% pour l’étranger et 20% pour la France » résume le fondateur.

 

« Dans quelques années, le voyage sur-mesure, ce sera la norme. Je crois beaucoup à l’innovation et au service » conclut Erwan Corre qui veut mettre « la technologie au service du service ».

 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *