Booking.com investit dans le libra, la cryptomonnaie de Facebook

i-tourisme

Booking.com fait partie d’une liste d’une douzaine de sociétés internationales qui soutiennent Facebook dans le lancement de sa monnaie virtuelle. 

 

Plus rien n’arrête l’ancienne start-up néerlandaise devenue mastodonte des réservations de voyages. D’après le Wall Street Journal, Booking.com ferait partie de la douzaine de sociétés internationales qui soutiennent financièrement le lancement du libra, la cryptomonnaie de Facebook. Annoncée depuis de nombreux mois, la cryptodevise du réseau social devrait être officiellement présentée mardi 18 juin. Des fuites ont toutefois été relevées dans la presse, notamment britannique. Ainsi, la BBC a révélé que le Libra serait probablement lancé dans un premier temps dans une douzaine de pays, pour l’heure inconnus, à partir du premier trimestre 2020. Il est aussi probable que Facebook s’appuie sur cette monnaie virtuelle comme moyen de transfert d’argent sur la messagerie WhatsApp ou Messenger.

 

Un partenariat à visée marketing

 

Cette devise devrait utiliser la blockchain, une technologie de stockage dans laquelle les pages sont des « blocs » remplis d’informations. Mais contrairement au bitcoin décrié pour sa forte variabilité, Facebook semble avoir opté pour une « stablecoin », une cryptomonnaie rendue moins fluctuante puisqu’elle est adossée à un panier de devises réelles. Plusieurs entreprises semblent l’avoir jugée suffisamment solide pour avoir misé dessus. C’est le cas de Booking.com mais aussi de Visa, Mastercard, Paypal ou encore Uber qui ont rejoint un consortium créé par Facebook, Libra Association. D’après le site américain The Verge, chacune de ces sociétés devrait investir 10 millions de dollars pour financer le développement de cette monnaie. L’objectif pour Facebook comme pour ses partenaires, est de permettre aux utilisateurs du réseau social de dépenser de l’argent en ligne. A terme, la société envisagerait même de développer des terminaux physiques pour convertir leur argent en Libra.

Ce n’est pas la première fois que Booking marche dans les pas de Facebook. En 2015 déjà, Darren Huston, le DG de Booking avait déclaré dans une interview au site Venture Beat, qu’il souhaitait travailler avec Facebook pour que le réseau social devienne un acteur majeur de la publicité à réponse directe au même titre que Google.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *