Tribune : Les conseils pour réussir sa collaboration avec un influenceur

i-tourisme

Les influenceurs sont considérés comme les nouveaux leader d’opinion et s’imposent aujourd’hui comme un relais marketing incontournable.  Indépendamment du volume de personne qui le suit, ce qui compte, c’est le pouvoir de souscription qu’il dégage. Explications avec Stanislas Lucien, directeur de Travel Insight, en partenariat avec l’APST.

 

Généralement un influenceur possède un blog sur lequel il rédige des articles pour partager ses découvertes, expériences et opinions accompagnées de photos et/ou de vidéos. Ainsi il entraîne une certaine adhésion capable ‘’d’influencer’’ le comportement d’achat et l’opinion de sa communauté. Pour cette raison, de nombreuses marques et entreprises font appel à lui pour créer et partager du contenu.  Actuellement une personnalité, par exemple un sportif, une chanteuse ou encore une comédienne peuvent être classés dans la catégorie des influenceurs.

Pour résumer, un influenceur se définit donc comme une personne particulièrement suivie sur les réseaux sociaux, doté d’un grand pouvoir de souscription, qui partage ses expériences au travers de photos et de vidéos pour le bénéfice de son audience et par inférence de la marque.

 

Pourquoi et comment travailler avec un influenceur ?

 

 

Les bonnes raisons pour collaborer avec un influenceur sont multiples, surtout pour les acteurs du tourisme. Son périmètre d’intervention va permettre de :

  • Cibler une audience qualifiée et engagée
  • Créer un contenu original
  • D’augmenter la crédibilité et la notoriété de la marque
  • D’améliorer le référencement
  • Et de développer les ventes

 

Il existe différents types de partenariats comme :

  • L’échange de marchandises : un voyage ou produit pour un influenceur en échange d’une communication ou de la production de contenus sur ses réseaux pour votre marque
  • Un partenariat rémunéré pour la création de contenus (photos, vidéos et contenus rédactionnels) et avec ou sans push social média (c’est-à-dire le relais de son expérience sur ses supports de communication)

 

Voici un exemple de collaboration pouvant être mis en place :

 

  • AVANT : Il annonce sur ses réseaux sociaux et suscite un premier engagement.
  • PENDANT: Il réalise une communication en live sur ses réseaux avec des stories, des lives ou des posts.
  • APRES : Il rédige un article qu’il partage également sur ses réseaux accompagnés de photos ou vidéos.

 

Comment repérer le bon influenceur ?

 

 

Il faut savoir qu’il existe différents types d’influenceurs :

  • macro-influenceurs :

Ils ont une communauté très large, entre 500 000 et plusieurs millions d’abonnés.

  • micro-influenceurs :

Ils possèdent moins de 50 000 abonnés, mais cependant parviennent généralement à générer un bon taux d’engagement et savent gagner la confiance de leur audience.

  • nano influenceurs :

Il possède une petite communauté, mais à fort potentiel et commence à séduire les professionnels.

Afin de trouver votre influenceur, nous vous conseillons de vous rendre directement sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram… mais surtout par Google. L’objectif consiste à repérer l’influenceur qui correspond à vos mots-clés et à votre ADN. Une simple recherche suffit, mais elle s’avère indispensable pour identifier le bon profil.

 

Méfiez-vous des imitations

Ensuite, il s’agit d’identifier les tricheurs. En effet, certains influenceurs achètent des abonnés pour avoir une plus grande communauté et trompe ainsi la confiance accordée par les marques avec qui ils collaborent.

 

Le vrai du faux

Il ne faut surtout pas s’arrêter au nombre d’abonnés. Il ne révèle en aucun cas l’engagement et la qualité de la communauté de l’influenceur. Le volume n’est pas corrélé à la conversion. Je préconise tout simplement de demander des cas studies avec d’autres acteurs pour analyser les retombées.

 

Conseil :

Pour bien choisir son influenceur, il faut être vigilant vis-à-vis de la qualité et l’engagement de son audience.

  • Il existe des outils en ligne pour mesurer le taux d’engagement d’un compte Instagram comme par exemple HypeAuditor
  • Pour le blog, nous utilisons l’outil SimilarWeb, qui nous permet d’obtenir des données plutôt intéressantes comme : le nombre moyen de visites mensuelles, le pourcentage moyen de visites par pays et la provenance des visites du blog.

 

Enfin, nous vous recommandons de bien analyser le contenu créé par l’influenceur. De nombreux critères sont à prendre en compte :

  • Compétences rédactionnelles
  • Qualité des photographies et montage vidéo
  • Régularité des posts
  • L’utilisation d’hashtag….
  • Son secteur de prédilection et ses centres d’intérêt ne sont pas à négliger. Ils doivent correspondre à ceux de votre marque.

Il reste aussi important de partager les mêmes valeurs. La sélection d’un influenceur, s’il procède d’une analyse logique, demeure humain. La manière dont il communique doit s’apparenter à votre univers.

 

Mesurer les retombées d’une opération d’influence

 

 

Il existe aujourd’hui deux types de KPI pour mesure les retombées d’une opération d’influence :

ROE : Return on engagement.

Il donne une vision plus précise des résultats de la visibilité de l’opération et sur l’activité de ses followers. Ce KPI est principalement utilisé par les destinations touristiques.

Ce KPI prend en considération, non la génération de vente, mais la visibilité pour votre marque ou votre destination. La mesure se détermine par le nombre de personnes uniques touchées (reach organique et payé) et l’engagement global sur les publications produites.

ROI : Return on Investment

Ce KPI permet de déterminer le chiffre d’affaires réalisé à partir de l’opération de promotion. Il reste la mesure préférée des tour-opérateurs et agences de voyages.

Ce KPI implique de devoir mesurer efficacement le nombre de personnes qui sont devenues des clients chez vous à la suite de l’opération avec l’influenceur et d’en faire un indicateur de rentabilité (Vous avez investi 5000€ HT et généré 25 000€ HT avec la campagne d’influence, votre ROI est donc de 5).

 

Nos recommandations pour optimiser vos campagnes

 

 

Pour optimiser vos campagnes, nous vous recommandons de valoriser les relations pertinentes et de confiance avec vos influenceurs. L’objectif est de construire une collaboration « win-win » qui sera bénéfique pour vous, mais également pour l’influenceur.

Un contrat entre les parties, même pour un échange marchandise, est obligatoire. Par contre, pour qu’il donne satisfaction, il est important d’avoir des échanges fréquents. La confiance doit primer.

Vous rencontrez demeure la meilleure option de départ. Une bonne collaboration passe par un suivi régulier pour se comprendre et éviter de faire fausse route.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *