Vacances connectées : Osmozis fait entrer la wifi dans des zones non couvertes

i-tourisme

Le fournisseur de réseaux wifi Osmozis vient d’équiper la première commune française du programme européen WiFi4EU qui promeut l’accès à la connectivité wifi dans les espaces publics. A la veille des vacances d’été, les campings cherchent aussi à se connecter. 

 

Alors que la compétition entre les géants des télécoms fait rage pour le marché de la 5G, des questions se posent déjà sur l’augmentation du nombre d’antennes prévu avec l’arrivée de ce nouveau réseau mobile. En effet, l’utilisation de fréquences plus élevées impliquera aussi une exposition plus importante de la population aux ondes électromagnétiques. Or, des solutions “alternatives” à la 5G sont en train d’être mises au point, soutenues par la Commission européenne. L’institution étatique a mis sur la table dès la fin de l’année 2018 une enveloppe de 120 millions d’euros dans le cadre du projet “WiFi4EU”. Cette initiative devrait permettre à plus de 6000 communes à travers l’Union européenne de voir se déployer un accès gratuit à Internet par wifi. A la différence de la 5G qui est portée par le réseau mobile, la wifi est également sans fil mais supportée par un réseau informatique.

La première commune française à bénéficier du projet européen se trouve dans l’Hérault (Ceilhes-et-Rocozels) et a été équipée début avril par Osmozis, un opérateur de réseaux multi-services en France.

 

Osmozis a conquis le marché des campings

 

Entrée en bourse en 2017, la société qui compte 250 000 emplacements en France et plus de 20 000 bornes en Europe, s’inscrit totalement dans l’initiative européenne WiFi4EU puisqu’elle amène de la connectivité wifi dans les espaces publics qui n’en ont pas (parcs, places, bâtiments publics, bibliothèques, municipalités…). Mais, le secteur où la PME s’illustre le plus est le tourisme, plus précisément, l’hôtellerie de plein air qui représente “95% de sa clientèle” selon les dires de son DG délégué, Yves Boulot. Les besoins du secteur ont bondi en l’espace de quelques années. Autrefois, les vacances rimaient avec déconnexion. 

 

Aujourd’hui, il est devenu impensable de couper définitivement internet durant son séjour. Pour les professionnels du tourisme, il est donc primordial d’engager tous les moyens nécessaires pour recréer « l’internet comme à la maison ». Aussi, même les hébergements les plus proches de la nature cherchent une connexion pour répondre aux attentes de leur clientèle et remplir plusieurs services complémentaires à l’hôtellerie de plein air (vidéosurveillance, caméra sans fil, serrures connectées…). “Nous intervenons dans des zones où il n’y a pas de bons réseaux voire pas du tout. Il n’y a donc pas de concurrence avec les opérateurs de téléphonie mobile”, explique Yves Boulot. La barrière wifi de ces équipements atteint quant à elle le niveau de la fibre optique, soit environ 1 gigabit par seconde. Dans le cas d’un camping de 250 hectares, une seule induction peut couvrir 2500 logements.  

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *