Cap Nouvelle-Calédonie 2018 : bienvenue à Nouméa !

Production
Les agents du "Cap Nouvelle-Calédonie 2018 by Australie Tours" au Centre culturel Tjibaou, à Nouméa.

Après un vol Melbourne-Nouméa opéré par Aircalin, les sept agents de voyages invités par Australie Tours sont arrivés en Nouvelle-Calédonie samedi 19 mai en fin d’après-midi. Ils ont six jours pour découvrir cette petite France du Pacifique.

 

Des images de lagons bleu turquoise plein la tête, la team de « Cap Nouvelle-Calédonie 2018 by Australie Tours » arrive à Nouméa samedi 19 mai. Le jour décline déjà : ici, c’est le début de l’hiver et les nuits rafraîchissent. «Mais il fait bon en journée. Entre 18°C et 26°C. Et on dort bien à cette époque très prisée pour la pratique sportive » précise Barbara Lambert, directrice adjointe marketing et commerciale des hôtels Marriott de la Nouvelle-Calédonie.

 

Ils vont passer leur première nuit calédonienne dans l’un d’eux, le Méridien Nouméa 5*. Totalement rénové entre 2015 et 2016, cet hôtel de 207 chambres est l’un des deux seuls de Nouméa situés au bord du lagon, avec accès direct à la plage. «Nouméa n’est pas seulement la porte d’entrée du territoire. Il y a bien des choses à faire ici» insiste la responsable lors du dîner-buffet de fruits de mer au Méridien.

 

Le centre culturel Tjibaou… 20 ans déjà !

Grimpette sur la colline toute proche d’Ouen Toro pour embrasser du regard Nouméa et sa succession de baies, escapade à l’île Canard appréciée pour son sentier sous-marin au sein du récif corallien, visite de l’Aquarium des lagons et de musées, pratique du golf à Tina (l’un des 18 trous de Nouvelle-Calédonie)…

 

Autrefois baptisée Port-de-France, Nouméa offre en effet un bel éventail d’activités proches. Mieux, la cité abrite, dans un écrin de verdure, le centre culturel Tjibaou, symbole du renouveau de la culture kanak. Le site fête cette année ses 20 ans. Ce bijou architectural conçu par l’architecte Renzo Piano se compose de trois villages d’au total 10 cases en bois d’iroko (la plus haute culmine à 28 mètres) et d’un parcours végétal initiatique pour mieux comprendre les fondements de la culture kanak.

A faire absolument en visite guidée ou avec un audio-guide !«Visiter le centre culturel Tjibaou au départ d’un séjour en Nouvelle-Calédonie aide mieux à comprendre le territoire et son histoire» souligne Sylvie Hennebon (Nouvelle Calédonie-Tourisme) qui accompagne la Team 2018 de Cap Nouvelle-Calédonie by Australie Tours.

 

Direction Lifou, île des Loyautés

Timing serré de l’éductour oblige, la visite se fait hélas pour eux au pas de course le dimanche matin. «Mais nous reviendrons sur cette culture kanak et mélanésienne à Lifou » promet Heidia Chebil, la tour-leader du groupe.

 

Tout ce petit monde doit en effet s’envoler en milieu d’après-midi pour cette île, la grande de l’archipel des Loyautés. Le vol est assuré par Aircalin au départ de l’aéroport Mangeta de Nouméa. Tous sont impatients d’arriver au Drehu Village qui va les héberger pour la nuit.

 

Cet établissement qui compte 30 bungalows (dont deux suites) est en effet bordé d’une belle plage de sable blond. «Et pour l’instant nous n’avons pas pu nous baigner dans le lagon » indique Hubert. Le Lillois sera l’un des premiers à se lancer dans ces eaux turquoise. Seul regret pour tous, le ciel reste gris et le crachin n’est jamais bien loin. Pourvu que le temps soit plus clément lundi pour la visite de l’île !

 

Lire aussi:
-« Cap Nouvelle-Calédonie 2018, c’est parti »
« Escale à Melbourne, on craque ! »
« Lifou, belle et secrète »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *