Cap Nouvelle-Calédonie 2018 : Escale à Melbourne, on craque!

Production

Pour son 7e Cap Nouvelle-Calédonie, Australie Tours avait prévu un stop d’une journée à Melbourne. Non pas que la halte soit si fréquemment proposée à ses clients. L’idée était plutôt de concocter un programme unique pour les sept agents de voyages invités. Une attention appréciée !

 

Il est encore bien tôt (5h35) lorsque l’A380 d’Emirates se pose sur le tarmac ce vendredi 18 mai. Une escale à Melbourne bien méritée après tant d’heures de vol ! D’ailleurs, au petit jeu, «quel jour sommes-nous aujourd’hui ? », mieux vaut se référer au programme, car même après un voyage en business, cocoonés on ne peut mieux par l’équipage d’Emirates, la notion du temps passé devient bien relative.

 

Chacun aura en effet apprécié à sa juste valeur le confort de son siège transformable en lit (avec sur-matelas, oreiller et couette moelleuse), l’attention permanente des hôtesses et stewards, l’espace bar pour trinquer ensemble à ce bel éductour…

 

Alors, fin prêts à découvrir Melbourne, la ville présentée comme la plus cosmopolite d’Australie ? Et comment ! Le temps de récupérer les bagages, de trouver le chauffeur de Royal Limousines, de grimper dans son mini-bus (côté gauche bien sûr) et… c’est parti pour cette grande journée touristique.

 

Direction d’abord Above Saint-Kilda, appart-hôtel situé à 600 mètres de la large Philip Bay (parfait pour profiter de sa plage lorsqu’il fait plus chaud!) et à deux pas du tram (idéal pour rejoindre le centre-ville). Pour le confort, un early check-in a été prévu : toutes les chambres sont prêtes pour accueillir au mieux la fine équipe et le buffet du petit-déjeuner est ouvert pour ceux qui souhaitent une collation.

Un délicieux éclectisme

A Federation Square, Amy, une fort sympathique guide d’Hidden Secrets Tours,  attend les agents de voyages pour une balade à pied à travers les petites ruelles secrètes et cachées du cœur de Melbourne. Cette grande place centrale, aménagée voilà 16 ans au-dessus de voies ferrées, est le parfait reflet du délicieux éclectisme de la deuxième ville d’Australie.

 

Sa grande esplanade pavée de dalles de pierre bleues est en effet bordée par l’imposante gare de Melbourne de style baroque (coiffée d’une coupole vert-de-gris) bâtie au début du XXe siècle, la très rouge sombre cathédrale anglicane Saint-Paul élevée à la fin du XIXe siècle et d’étonnants bâtiments modernes. C’est en bordure de ce large square que l’on peut toujours découvrir, au 2e étage du pub Young & Jackson ouvert en 1853, un célèbre portrait dénudé, celui de Chloé, peint par le Français Lefebvre.

 

Rue après rue, la guide dévoile les trésors cachés de la ville : ici des boutiques vintage improbables, là d’anciennes usines de textiles transformées en appartements, plus loin The Block Arcades, passage couvert de style italien, puis très Art Déco ou so british qui fleure bon le chocolat chez Koko Black (étonnant, n’est-ce pas Isabelle, son cacao chaud épicé !)… Et partout des cafés, de petites tables sympathiques, quelques musiciens de rue et même des grapheurs, qui, avec leurs belles peintures, animent superbement les ruelles les plus sombres.

 

Une équipe motivée

Melbourne déborde de vie et pétille de couleurs. Oublié la fatigue, les deux heures de visite guidée passent bien (trop) vite. Rien n’est prévu après le déjeuner, l’après-midi est libre. La fine équipe reste soudée et part explorer – toujours à pied mais désormais guidée par Nathalie, la Nantaise du groupe qui s’est largement documentée avant de partir – un quartier aujourd’hui très tendance, celui de Fitzroy.

 

Mais la fatigue finit par se faire sentir et le ciel se fait menaçant. Il est temps de rentrer. En tram pour tester cette autre façon de se déplacer facilement à Melbourne. Oups, quelle bonne idée ! L’orage gronde soudain. La pluie tombe à verse. Mais Amy, la guide, avait raison ; la météo change très vite à Melbourne. Lorsque les heureux participants de Cap Nouvelle-Calédonie 2018 arrivent à leur hôtel situé au sud de la ville, la pluie s’est arrêtée.

 

«Et si on allait voir la plage » propose alors Heidia en parfaite tour-leader. Banco, tout le monde est partant! Le ciel reste menaçant et le vent forcit. Le petit bar situé en bout de jetée est parfait pour un tea time improvisé. Chocolat chaud pour se réchauffer, café ou thé pour se réveiller, soda pour se désaltérer… Chacun trouve boisson à sa convenance avant de repartir à l’hôtel pour une pause bien méritée.

 

Un ultime rendez-vous est prévu à 20h30 : un dîner dans le Colonial Tram, tram restaurant qui circule tous les soirs. Tout le pari sera de résister aux bras d’Orphée et à l’appel d’une nuit de sommeil bien méritée. Quelle équipe motivée !

 

Lire aussi:
-« Cap Nouvelle-Calédonie 2018, c’est parti »
« Bienvenue à Nouméa »…
« Lifou, belle et secrète »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *