Sur l’Amérique latine, Austral Lagons se lance en voyages à la carte « avec des tarifs compétitifs »

Production
lancement brochure Amerique latine Austral Lagons
Fiers de présenter la nouvelle brochure d'Austral Lagons: Fabrice Bouillot, directeur de production, Fanny Baudouin, chef de produit Amérique latine, et Hélion de Villeneuve, directeur général.

Austral Lagons sort une nouvelle brochure avec 7 pays d’Amérique latine. Le TO veut offrir du voyage sur mesure et des GIR avec une équipe dédiée. Référencé chez Selectour Havas, le TO cherche de nouveaux leviers de croissance.

 

« La Polynésie, l’océan Indien, l’Afrique et, désormais, l’Amérique latine sont les quatre piliers d’Austral Lagons », déclare Hélion de Villeneuve, son directeur général.  En ce début d’année 2020, le tour-opérateur spécialiste du voyage sur mesure (voir encadré ci-dessous) se lance sur un nouveau continent. Un autre terrain de jeu où « emmener (sa) clientèle fidèle » pour des voyages toujours « sur mesure et haut de gamme ».

 

En 4 mois, Austral Lagons a recruté une chef de produit, Fanny Baudouin (ex-Gaston Sacaze, réceptif spécialiste) et 3 personnes à la résa spécialisées pour constituer « une équipe dédiée ». La sélection des réceptifs –« un seul n’est pas forcément bon partout » souligne le DG- ainsi que des partenaires hôteliers, du 3* « de charme » au 5*, a été rapidement bouclée, et la brochure réalisée dans des temps records!

 

L’ambition d’Austral Lagons est forte: réaliser 10 M€ de chiffre d’affaires d’ici 3 ans sur cette business unit. Avec une offre et une équipe amenées à s’étoffer. Car pour débuter cet hiver, le TO se lance sur 7 destinations : Costa Rica, Colombie, Equateur & Galapagos, Pérou, Bolivie (en combiné), Chili & île de Pâques, Argentine. Nouvel arrivant, Austral Lagons a fait son « bench » et s’est positionné avec « des tarifs agressifs » indique Fabrice Bouillot, directeur de la production.

 

Circuits et modules

En termes de produits, Austral Lagons décline circuits privés (à partir de 3.050€ en Colombie, 13J/ 11N) et circuits regroupés (à partir de 2.365€ un Pérou classique 11J/ 9N) plus deux autotours au Costa Rica (à partir de 1.515€) et du départ garanti au Pérou (à partir de 2 pax).

Des modules d’extensions (parc du Corcovado, journée à l’Arco Iris, désert d’Atacama) et d’activités (cours de salsa colombienne, gastronomie péruvienne, stage de polo…) permettent de construire des itinéraires personnalisés. Et ce, « en toute saison, toute l’année excepté sur la Patagonie » explique la chef de produit. « Les guides sont francophones, c’est notre force » précise Fanny Baudouin. Des croisières maritimes en Patagonie avec Australis ou ferroviaires au Pérou peuvent aussi s’agréger.

 

Pourquoi l’Amérique latine

Après la représentation commerciale (GSA) du Paul-Gauguin qui lui a échappé lors du rachat du navire par Ponant et la perte de « 1 million d’euros » de trésorerie par la faillite de Thomas Cook, son principal réseau de distribution, Austral Lagons a cherché des leviers de croissance.
Jusqu’à il y a 3 ans, Austral Lagons s’était « développé en ouvrant des axes par croissance externe » a rappelé Hélion de Villeneuve. La tentative de rachat d’East West Travel n’ayant pas abouti [c’est Time Tours/ La Française des Circuits qui a acquis le groupe Australie Tours-Alma Latina-Asie Infiny, NDLR], Austral Lagons a changé d’idée et développé une production en interne sur… l’Afrique. « Nous sommes devenus en 3 ans leader sur la Tanzanie en B2B » précise le DG.
Pour l’Amérique latine, Austral Lagons procède de la même manière, en interne. Sur cet axe qui compte peu d’opérateurs en B2B hormis Alma Latina, il pourrait récupérer, pour le sur-mesure, la place laissée vacante du TO Empreinte, fermé en septembre dernier, d’autant qu’il est lui aussi référencé Silver chez Selectour et Havas.

 

Austral Lagons organise une grande soirée de lancement à Paris pour sa brochure Amérique latine le 21 avril  à l’hôtel 1K 4* dans le 3e arrondissement. Inscription par mail auprès de Reza Benyahia: r.benyahia@australlagons.com.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *