Thomas Cook annonce le rapatriement de tous ses clients

Production

La filiale française de Thomas Cook a signalé dimanche 20 octobre que tous ses clients sont désormais rentrés. Grâce au relais de l’APST, l’ensemble des 10.600 clients TC et Jet tours en vacances au moment de la faillite a été rapatrié. Le tribunal doit se prononcer le 5 novembre sur les offres de reprise.

 

Thomas Cook France a déposé son bilan le 27 septembre, une semaine après sa maison mère. Le voyagiste a dénombré quelque 10.000 clients alors en vacances en club Jet tours ou circuit Jet tours ou encore en séjour hôtelier.  Saisie par les pouvoirs publics, l’APST a commencé ses opérations de prise en charge dès le 23 septembre. Au 20 octobre, les plus de 10.600 clients Thomas Cook/ Jet tours sont « rapatriés » indique le voyagiste dans un communiqué. Placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Nanterre, Thomas Cook France devrait être fixé sur son sort le 5 novembre. Le tribunal devrait alors rendre son avis sur les offres de reprise qui auront été déposées jusqu’au mardi 22 octobre.

 

Annulations sans frais

Du fait de l’activation de la garantie APST, la licence d’agent de voyages de Thomas Cook France a été suspendue. Ni le voyagiste ni ses 174 agences de voyages intégrées ne peuvent vendre* de voyages actuellement. Pour les « prochains départs jusqu’au 1er décembre », les clients Jet tours qui le souhaitent ont « à tout moment la possibilité d’annuler leur voyage sans frais » indique le TO.

 

« Si le client souhaite maintenir son voyage après cette date, toutes les dispositions seront prises pour qu’il soit honoré une fois la société reprise », avance Thomas Cook France dans un communiqué. « Thomas Cook France suscite l’intérêt de plusieurs repreneurs dont certains s’étaient déjà manifestés avant la mise en redressement. Les négociations sont en cours » ajoute le voyagiste. Et de mettre en avant ses « bons » chiffres: 750 M€ de chiffre d’affaires brut consolidé à fin septembre,  soit 380 M€ pour les activités de distribution et 370 M€ pour le tour operating. Thomas Cook France précise même le niveau de « redevances » dues à sa maison mère : « de 10 à 15 M€ par an ». Un montant à rapprocher des 26M€ de pertes enregistrées en 2018 et de la croissance (+13%) du volume d’affaires de Jet tours l’an dernier.

 

*Cette situation ne concerne pas les 247 agences franchisées Thomas Cook ou Jet tours. Ces commerçants indépendants ont gardé leur licence d’agence de voyages et, dans une mesure plus ou moins large, leur trésorerie. La plupart ont d’ailleurs changé leur enseigne, voire pour certains leur affiliation.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *