Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

Croisières

ROC arrête ses activités tout le mois de janvier

Négociation en cours avec sa banque.
Les clients remboursés totalement.
La compagnie de croisières Royal Olympia Cruises traverse une période délicate.
Fin décembre, elle annonçait que les deux sociétés Olympic World Cruises et Royal World Cruises, respectivement propriétaires des paquebots Olympia Voyager et Olympia Explorer, se plaçaient sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites afin de négocier avec sa banque allemande (GBB) le montant de sa dette qui s'élevait à 200 millions de dollars. Cette dernière exigeait tout d'un coup qu'elle rembourse immédiatement cette somme. Pourquoi tant de précipitations ? GBB venait d'apprendre que l'année 2004 se présentait sous de très bons auspices pour ROC (notamment grâce au contrat signé pour les jeux Olympiques d'Athènes où une partie de la flotte servira d'hôtel pour loger les visiteurs) et que la compagnie était donc dorénavant capable de rembourser le montant escompté. Seulement, l'argent touché pour les JO lui sera versé après la manifestation et sera, de plus, bloqué sur un compte. A l'époque, la direction assurait en parallèle que le programme des deux bateaux restait inchangé pour cet hiver. Aujourd'hui, la situation a évolué. ROC vient de suspendre la navigation de ses trois paquebots exploités cet hiver (Olympia Voyager, Olympia Explorer et Triton). Les croisières des 2 et 5 janvier ont été annulées, et le bureau français a décidé de prendre la précaution d'annuler tous les itinéraires jusqu'à fin janvier. Cependant, il a posé une option pour les traversées qui auront lieu à partir du 19 janvier au cas où la situation se décanterait d'ici là. Tous les passagers concernés ont été remboursés intégralement et ceux qui désirent encore annuler leurs croisières peuvent le faire sans frais. Le 7 janvier, ROC France confiait n'avoir subi aucune annulation. Les passagers attendraient donc sans bouger que la compagnie règle ses déboires financiers au détriment de leurs vacances ? Espérons que les négociations prévues dans la semaine se révèlent concluantes…

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format