Menu
S'identifier

Destinations

La France ne fait pas exception, 10 autres pays européens se reconfinent

Publié le : 02.11.2020 I Dernière Mise à jour : 02.11.2020

Déplacements limités, couvre-feu ou confinement généralisé... Chaque destination adopte des mesures différentes pour lutter contre la propagation du Covid-19. I Crédit photo ©Adobe Stock

La France n'est pas la seule à se mettre une nouvelle fois à l'arrêt. De nombreux pays européens annoncent se reconfiner plus ou moins drastiquement. Le point sur les dernières annonces.

Confinements stricts

La première a avoir annoncé un nouveau confinement total est l'Irlande. Depuis le 22 octobre, et jusqu'à début décembre, les Irlandais ne peuvent en effet plus sortir de chez eux, hormis pour quelques exceptions habituelles (courses, exercices, écoles). Tous les commerces non essentiels ont été fermés.  

La Belgique elle aussi tente de limiter la propagation du coronavirus et va encore plus loin dans ses mesures sanitaires. À compter de ce lundi, et pendant six semaines au moins, un confinement a été décrété dans tout le pays. Les écoles resteront fermées jusqu'au 15 novembre et les Belges sont appelés à ne recevoir qu'une seule personne dans leurs foyers (contact proche). À l'extérieur, le contact autorisé est de quatre personnes maximum. Comme pour les autres pays, tous les magasins non essentiels ont fermé leurs portes.

Encore quelques jours de liberté pour les Anglais. À partir de jeudi, l'Angleterre appliquera un confinement similaire à celui de la France jusqu'au 2 décembre prochain. Cela signifie que les cafés, bars et restaurants seront fermés, les écoles resteront, elles, ouvertes, les citoyens devront privilégier le télétravail lorsque c'est possible et, enfin, ne sortir de chez eux que pour des motifs valables (courses, exercices, rendez-vous médical...).

L'Autriche a elle aussi annoncé un second confinement. Celui-ci démarrera mardi et durera jusqu'à fin novembre à minima. Le dispositif impliquera l'interdiction de sortir entre 20 heures et 6 heures du matin ainsi que la fermeture des restaurants, hôtels, institutions culturelles et sportives. L'école et les magasins resteront néanmoins ouverts.

En République Tchèque, si le confinement n'est pas mentionné, les mesures prises s'y apparentent pourtant. Ainsi, la libre circulation des personnes est limitée aux déplacements strictement nécessaires (activité professionnelle, visites indispensables aux proches et assistance aux seniors, aux courses, soins, etc). Le rassemblement dans les espaces publics est autorisé mais pour deux personnes maximum (hors personnes issues d'un même foyer). Les hôtels et les commerces de produits et de services non-essentiels sont fermés.

Confinements partiels

En Grèce, les autorités se veulent pour le moment plus souples. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé samedi un confinement partiel à partir de mardi et pour un mois, afin de combattre la deuxième vague du Covid-19. Cela se traduit par un couvre-feu nocturne et la fermeture des bars, restaurants, lieux d'attraction et salles de sport.

Idem en Allemagne, ou le confinement total n'est pas encore d'actualité. Le gouvernement allemand a cependant appelé ses citoyens à éviter au maximum les déplacements. Pour cela, les restaurants, bars, salles de sportives, infrastructures culturelles et de loisirs doivent être fermés. Tous les magasins peuvent quant à eux rester ouverts, à condition d'adopter des mesures sanitaires plus strictes.

Reconfinement partiel également au Portugal. Le pays a annoncé la mise en place d'un nouveau confinement à partir de mercredi, qui concernera près de 70% de la population. Mais celui ci sera plus souple qu'au printemps dernier. Les habitants de 121 communes du pays, dont les plus grandes villes, vont ainsi devoir rester chez eux. Ils pourront toutefois quitter leur domicile pour aller travailler (quand le télétravail n'est pas possible), pour emmener les enfants à l'école ou pour aller faire des achats. Les commerces devront quant à eux fermer leurs portes à 22 heures maximum.

Vers un nouveau confinement général en Espagne ? Si les chiffres grimpent aussi, les autorités ont pour le moment préféré miser sur l'instauration d'un couvre-feu de 23 heures à 6 heures du matin sur l'ensemble du territoire, à l'exception des îles Canaries. Reste tout de même des mesures plus fortes selon les territoires, comme par exemple en Catalogne, où il est impossible d'entrer ou sortir de la région, et cela pendant au moins 15 jours.

Les Pays-Bas sont, quant à eux, soumis à un confinement très partiel depuis mi-octobre. Celui-ci se traduit par la fermeture de tous les bars et de tous les restaurants, la vente d’alcool interdite après 20 heures, l'obligation de porter un masque dans tous les espaces clos et enfin l'interdiction de recevoir plus de trois personnes chez soi.

 

Auteur

  • Brice Lahaye

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format