Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

Hébergement

A Maurice, le charme discret du Royal Palm

L'établissement est le fleuron de la chaîne Beachcomber.
Un univers privilégié à l'écoute du client et de ses désirs.
Une nouvelle suite de 300 m2 sur 3 niveaux avec piscine.
Il y a de très beaux hôtels dans l’île Maurice… et il y a le Royal Palm.
D’ailleurs peut-on vraiment parler d’hôtel quand on se réfère à cet établissement ? Disons plutôt que le Royal Palm est une "maison". Une grande maison, vocable qui permet de qualifier un grand couturier, un restaurateur reconnu ou un chausseur sur mesure… et qui tient compte d’un ensemble de petites choses qui fondent une tradition de services de qualité. Ce qui fait le charme du Royal Palm ne se décrit pas : on le ressent. Certes, le site du fleuron de la chaîne Beachcomber est rare, niché dans un écrin de verdure à deux pas de Grand Baie, LA ville du shopping mauricien. Mais il y a dans l’île d’autres situations magnifiques, souvent même exceptionnelles. Le Royal Palm cultiverait même le charme discret : pas de fronton magnifique ou d’entrée monumentale. Et pourtant, dès la grille passée, le client sait qu’il entre dans un univers privilégié. Il éprouve le sentiment, même pour une première visite, d’être traité en ami. Cette impression doit beaucoup à la personnalité de Jean-Pierre Chaumard, le directeur de l’hôtel, et à celle de son adjoint Jacques Sirvant. Les deux hommes ont l’œil à tout : un faux pli sur une nappe qu’il faut rectifier, une fleur fanée qui dépare un bouquet. Ils préviennent le moindre désir de leurs hôtes, consolent un enfant boudeur, s’enquièrent du bien-être de chacun, toujours avec tact et discrétion. En n’accueillant que 120 clients au maximum (alors que 250 personnes s’emploient à leur rendre le séjour agréable), l’établissement s’impose un service personnalisé, attentionné. De la même manière, le confort et la décoration des juniors suites (57 sur les 84 suites de l’hôtel) jouent sur l’authentique, le naturel et s’éloignent des poncifs du luxe tapageur. Là encore, tout est fait pour que le client se sente dans une chambre d’ami où l’on aurait oublié, sur une console, quelques romans et magazines. Ne manquent que les photos de famille…
Mais l’établissement ne s’endort ni sur ses lauriers ni sur la notoriété que lui confèrent ses hôtes célèbres (la nouvelle suite 135, dite Royale, de 300 m2 sur trois niveaux s’ouvre sur un jardin protégé, et une piscine à déversoir a été pensée pour eux…). Il a récemment modifié (discrètement toujours) quelques éléments. La piscine est maintenant tapissée de carreaux bruts d’ardoise et entourée naturellement de galets. Tout autour, des lits de repos en teck. Le bar a été abaissé de façon à dégager au maximum la vue. L’éclairage du restaurant a été totalement repensé. Ces aménagements font suite à l’ouverture d’un second restaurant le Natureaty qui s’intègre dans l’enceinte du centre de bien-être qui est un des nouveaux et incontournables atouts du Royal Palm.
Un espace de sérénité
Le centre de bien-être du Royal Palm a puisé son inspiration dans l’Orient. Isolé par un enclos qui s’ouvre sur le nouveau restaurant et sur une cascade qu berce les clients allongés dans le jacuzzi, le centre s’étend sur près de 450 m2. Qu’y trouve-t-on ? Quatre salles de massages, équipées d’une salle de douche, une cabine double à ciel ouvert, deux saunas, une salle de balnéothérapie, deux hammams, une salle de fitness. Un salon de coiffure complète le dispositif. Et un programme de soins Clarins vient d’être mis en place enrichissant une offre très complète de massages indiens

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format