Menu
S'identifier

Aérien

Les acteurs de l'aérien réclament un test Covid-19 à la place de la quarantaine

Publié le : 18.08.2020 I Dernière Mise à jour : 18.08.2020

Le Conseil international des aeroports appelle les gouvernements a eviter les regles de quarantaine generales. I Crédit photo ©Adobe Stock

Le Conseil international des aéroports appelle les gouvernements à prendre plusieurs mesures pour faciliter la reprise du trafic aérien, parmi lesquelles la mise en place d'un protocole de test Covid-19 comme alternative à la quarantaine.

La quarantaine est un véritable frein à la reprise du trafic aérien. C'est le message que souhaite faire passer le Conseil international des aéroports (ACI World), qui appelle les gouvernements à privilégier le test Covid-19 avant un voyage, en lieu et place de la quarantaine obligatoire à destination. « Les mesures nationales unilatérales, en particulier l'exigence de quarantaine, sont préjudiciables à la fois à l'industrie et à la confiance des passagers », explique Luis Felipe de Oliveira, directeur général de l'ACI World, dans un communiqué.

Avant d'ajouter : « Les mesures de quarantaine inutiles sont particulièrement préjudiciables à la confiance des passagers car les voyageurs aériens internationaux n'ont aucune assurance qu'ils seront en mesure de retourner à leur lieu de départ pour poursuivre leur vie quotidienne. Des mesures harmonisées et une approche fondée sur les risques reposant sur des preuves scientifiques aideront à restaurer la confiance des voyageurs et à soutenir la reprise économique de l'écosystème aéronautique ».

Pouvoir relier un plus grand nombre de pays

La solution se trouverait donc, selon l'organisme, dans la multiplication des tests Covid-19 datant de moins de 48 heures avant le départ. « Un test préalable au départ pourrait réduire le risque d’importation du virus de jusqu’à 90 %, ce qui permettrait au transport aérien de relier un grand nombre de pays sans nécessiter une quarantaine », ont ainsi indiqué l'ACI World et l’Association internationale du transport aérien (IATA) auprès de Reuters.

Le Conseil international des aéroports appelle par conséquent les gouvernements à adopter le principe de mesures fondées sur les risques et proportionnées, à éviter les règles de quarantaine générales, à mettre en œuvre des protocoles de test efficaces avant et après le voyage comme moyen d'atténuer les risques plutôt que d'imposer la quarantaine, à reconnaître les certificats de santé correctement émis, à prendre en charge des solutions sécurisées pour partager des informations sur la santé ou encore à informer le public en étroite collaboration avec les industries du voyage et du tourisme.

« Il est temps de reprendre le transport aérien international d'une manière sûre et efficace, où les personnes et les marchandises peuvent voyager librement sans augmenter le risque d'infection ou la crainte d'une quarantaine réimposée et inutile », conclut Luis Felipe de Oliveira.

 

Auteur

  • Brice Lahaye

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format