Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

Maritime

Brittany Ferries met 3 navires à quai

Saint Malo; France - july 28 2019 : ferry

La compagnie maritime, qui subit de plein fouet la quarantaine mise en place en Grande Bretagne pour les voyageurs venant de France, réduit drastiquement ses traversées.

Moins d’une semaine après l’annonce d’une quarantaine britannique, la compagnie maritime revoit son plan de transport. "Cette année est particulièrement difficile pour nos clients, nos équipes à bord comme à terre et pour notre Compagnie. La nouvelle mesure de quarantaine imposée par le Royaume-Uni pour les voyageurs en provenance de France complique encore plus le contexte inédit lié au coronavirus et a des effets immédiats sur les demandes de réservations", indique Christophe Mathieu, Directeur Général, sur le site de la compagnie.

Rien que le week-end dernier, Brittany Ferries a enregistré 35 000 annulations ou reports de voyages de passagers qui ont notamment anticipé leurs départs pour éviter la période de quarantaine. Le samedi a même été une journée record en termes de modifications de billets de traversée sur le site internet. "En raison de cette baisse de fréquentation, et comme les réservations pour l'automne tombent dramatiquement, Brittany Ferries annonce ce jour consolider ses traversées", précise le DG dans le communiqué.

Ainsi, à partir de la fin du mois d’août, le navire Armorique, qui opère actuellement sur le ligne Roscoff/ Plymouth, sera à l’arrêt à compter du 31 août 2020 ; le navire Pont-Aven remplacera le navire Armorique sur la ligne Roscoff/ Plymouth à partir du 10 septembre prochain à raison de trois allers-retours hebdomadaires et continuera d’assurer un aller-retour Plymouth/ Santander et Roscoff/ Cork par semaine ; le navire Bretagne, qui navigue actuellement entre Portsmouth et St Malo, sera désarmé à compter du 7 septembre 2020 ; le navire Etretat ne reprendra pas ses traversées ; et enfin le navire Connemara continuera à effectuer les rotations Cherbourg et Le Havre au départ de Portsmouth mais ne desservira plus l’Espagne. 

Mise en place de mesures de chômage partiel

"Nous avons la ferme intention de survivre à long terme et nous avons mis en place un plan de relance complet sur cinq ans pour y parvenir. Ces décisions exceptionnelles constituent une étape nécessaire pour entrevoir une reprise normale de notre activité", poursuit Christophe Mathieu.

En parallèle, la compagnie annonce également qu'elle aura recours à des mesures de chômage partiel et espère un sérieux coup de pouce du gouvernement. "Il est indispensable que le prochain Conseil des ministres puisse examiner un plan de relance qui tienne compte des mesures d'accompagnement du Transmanche (...) mesures qui sont les seules à même de venir à bout de cette tempête sanitaire mondiale sans égale", souligne le président du groupe, Jean-Marc Roué.

Basée à Roscoff (Finistère), Brittany Ferries emploie entre 2 400 et 3 100 personnes selon les saisons et a réalisé 444,2 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019. 

Auteur

  • Céline Perronnet
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format