Airbnb sensibilise les voyageurs à la cause animale

i-tourisme

Le géant américain vient de s’engager pour la protection des animaux en proposant de nouvelles activités touristiques éthiques. 

 

Ce n’est pas la première fois que la plateforme de locations entre particuliers initie les voyageurs au tourisme animalier. Une centaine d’activités en lien avec cette thématique, étaient jusqu’à présents référencées sur le site. Elles seront désormais complétées par le service « Airbnb Animal Experiences » qui intègre en plus une charte éthique afin de garantir la protection des animaux et le respect de l’environnement. La marque qui s’est associée à l’ONG World Animal Protection garantit à travers ses activités la protection des animaux et le respect de l’environnement.

 

Activités conçues par des experts locaux

 

Plus de mille activités sont aujourd’hui disponibles : l’idée n’est pas de recréer les classiques spectacles ou observatoires animaliers dont les pratiques sont plus que contestées. L’objectif est de proposer aux touristes de nouvelles expériences au contact de différentes espèces animales, qu’elles soient familières ou légèrement plus exotiques. Le panel d’excursions est large : du paddleboard avec corgis en Floride, au sauvetage des chiots perdus dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, en passant pas la randonnée avec des chiens de sauvetage. Les possibilités sont multiples et donnent accès à plus de 300 espèces. Ces visites sont systématiquement conçues et organisées par des experts locaux.

Chaque expédition doit par ailleurs respecter un certain nombre de critères stricts : « Nous pensons que tous les animaux doivent être respectés pour leur valeur intrinsèque et leur rôle dans l’écosystème mondial. Par conséquent, les expériences qui enfreignent ces directives ou menacent le bien-être et / ou la conservation des animaux seront retirées d’Airbnb« , a déclaré la plateforme. Les balades à dos d’éléphants ou les parcs d’attractions qui élèvent ou importent des baleines, des dauphins et des marsouins sont bien entendu retirés d’office.

 

TripAdvisor s’engage aussi

 

 

Les directives sont claires : aucune expérience impliquant des animaux sauvages ne sera autorisée, si ce n’est celles proposées par des organisations à but non lucratif menant des recherches. Pour les expériences avec des animaux en captivité, celles-ci doivent garantir à l’animal un certain confort (suffisamment de nourriture, d’eau…). Le touriste doit lui aussi respecter un certain nombre de recommandations comme ne pas prendre de selfie par exemple.

Un autre géant du tourisme a également pris des mesures positives pour le royaume animal : il s’agit de TripAdvisor. La compagnie et sa filiale Viator a ainsi révélé mettre fin aux relations commerciales avec des installations d’élevage ou d’importation de baleines et de dauphins en captivité à des fins de représentations publiques.

A la suite de ces deux annonces, l’association internationale de défense des droits des animaux, Peta, a salué ces prises de décision : « PETA se réjouit des excellentes mesures prisent par TripAdvisor et Airbnb, qui viennent appuyer les efforts de l’association pour lutter contre toutes formes d’exploitation animal, et s’inscrivent dans une époque où le respect des animaux et de leur bien-être est d’importance majeure aux yeux du grand public.« 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *