Eté 2018 : Alpitour ouvre 5 Bravo Clubs 100% francophones

Production
Le Golf Beach, nouveau Bravo Club à Djerba, en Tunisie ouvrira ses portes dès le 18 février.

Le tour-opérateur dirigé par Patrice Caradec a sélectionné des hôtels-clubs connus du marché français (ex-Framissima, club Jet tours…). Avec un objectif de 27 millions d’euros pour la première année, il a engrangé 80% de sa saison hiver. Bravo Clubs présente 12 clubs pour l’été dont 9 éligibles au label « Club de vacances-Qualité garantie ».

 

Le Long Beach en Grèce, le Dolphin Bay en Crète, le Marina en Sardaigne, le Golf Beach à Djerba…  les nouveaux Bravo Clubs sont bien connus des agents de voyages et des clients français. Présents pour la plupart chez Fram ou Jet tours la saison passée, ils seront cet été à 90% ou 100% pour les clients Bravo Clubs. « Avec du stock aérien et 14 aéroports de départ« , assure Patrice Caradec, président d’Alpitour France. Fort d’une offre de 12 Bravo Clubs cet été, le TO compte séduire 20.000 clients.

 

« Les cinq nouveaux clubs de notre programme été sont uniquement francophones, précise Patrice Caradec. Nous ne les partagerons pas avec les Italiens [la maison mère du TO, NDLR]  qui ont soit leur propre adresse, comme en Sardaigne, soit privilégient d’autres destinations, les îles grecques à la Grèce continentale, par exemple. »

 

Un premier hiver satisfaisant avec 7 hôtels-clubs

Pour sa première saison, Alpitour France est plutôt satisfait. Sur 6.000 pax attendus (et 7M€ de CA) entre Noël et le 30 avril, le TO atteint les « 80% en prises de commandes ». Avec des différences selon les Bravo Clubs. Si Agadir (intermédiation) et Cancun (forte concurrence) n’ont pas les résultats escomptés, le Bravo Club Kiwengwa de Zanzibar est la bonne surprise.

 

« Le Bravo Club de Nosy Be aurait dû connaître le même engouement, mais la tempête tropicale et les fortes pluies ont pénalisé le début de saison » déplore Patrice Caradec. Le gros eductour prévu sur la destination a d’ailleurs dû être décalé à la fin février. « Pour montrer l’ensemble des possibilités du club Andilana, c’est mieux ainsi. Il ne fait beau que depuis une semaine »  explique le PDG.

 

 

Un TO 100% B2B

En quelques mois, Alpitour France est référencé par une douzaine de réseaux de distribution et OTA*. Il ne lui manque que Selectour et ses 1.200 points de vente. « Nous avons répondu à l’appel d’offre Selectour/ Havas pour la prochaine saison 2019-2020-2021 », indique  Patrice Caradec, un peu déçu qu’il n’y ait pas eu de procédure d’admission temporaire pour cette année. Le PDG espère néanmoins être présent dans « le réseau très orienté loisir » assez tôt pour l’hiver 2018-19 –les ventes ouvrant dès juin-juillet.

 

Le TO qui a quadruplé son effectif –il est passé de 5 à 20 personnes en moins d’un an- compte une dizaine de personnes consacrées au commercial. « De l’animation réseau à l’assistance commerciale, nous avons de quoi informer les agences sur nos clubs et répondre à leurs demandes » signale le PDG.

 

Et de préciser que la résa externalisée chez KeepCall a une équipe dédiée Bravo Club. «Nous avons fait un gros travail avec Orchestra, et nos ventes sont réalisées en ligne à 76%, contre 24% via le call-center » précise Patrice Caradec. Le PDG se félicite d’être aussi présent chez Adopteunto.com, « une mine d’informations pour les vendeurs !».

 

Bientôt un nouveau site et du package dynamique

Dans le courant du mois de février Alpitour France va mettre en ligne un site Web B2C avec photos et vidéo des clubs, ainsi que les avis clients. « Nous avons tout mis sur le B2B pour notre lancement, explique Patrice Caradec. Mais nous devons avoir un site Web, c’est une vitrine indispensable et un outil d’aide à la vente. Aujourd’hui le client est omnicanal, il va sur Internet et consulte un site et son contenu. Cela le rassure aussi sur la marque. »

 

Prochaine étape « en juin ou juillet », le packaging dynamique. Même si « 80% des séjours clubs se vendent en 7 jours », Alpitour France veut pouvoir offrir plus de souplesse avec un moteur de recherche qui ira puiser dans les inventaires des GDS. Il pourra ainsi proposer plus de choix et compléter les stocks aériens.

 

Alpitour France s’est fixé un objectif de 26.000 clients pour la première année avec un chiffre d’affaires de 27 millions d’euros. Son business plan table sur 55M€ en 2019 et 100 M€ en 2022.

 

*Immatriculé depuis mai 2017, le TO est référencé par Carrefour, Leclerc, Prêt à Partir, Salaun, Thomas Cook, Tourcom. Ainsi que Lastminute, Promoséjours, Promovacances, Départ Demain, Vente-privée et Showroomprivé.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *