Comment les compagnies aériennes se préparent à un été inédit

Transport
air france compagnie nationale
Air France annoncera son programme de vols pour l'été début juin. ©Adobe Stock

[Article mis à jour le 14 mai à 12h]

Alors que l’incertitude plane toujours sur la saison estivale, les compagnies aériennes tentent de planifier leur redécollage.

Air Caraïbes

La compagnie du groupe Dubreuil a annoncé sur son site la relance de ses « liaisons transatlantiques régulières entre Paris-Orly et Pointe-à-Pitre, Fort-de-France et Cayenne à compter du 12 juin 2020 (…) dans le respect des décisions prises par les autorités gouvernementales ». Cependant, l’aéroport d’Orly ne devrait pas rouvrir avant le 26 juin.

La reprise d’autres vols transatlantiques depuis/vers les autres destinations caribéennes comme Saint-Martin, la République dominicaine, Haïti ou Cuba est à l’étude pour le 3 juillet. Une décision conditionnée à la réouverture des frontières hors espace Schengen, prévue pour le 15 juin au mieux. Enfin, Air Caraïbes reprend progressivement ses opérations inter-îles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélémy, Saint-Martin), tout comme Air Antilles.

Air France

La compagnie française, dont 80% de la flotte est toujours clouée au sol à date, relance petit à petit son réseau intérieur et ses opérations internationales. Depuis le lundi 11 mai, premier jour du déconfinement dans l’Hexagone, Air France assure des liaisons vers Bordeaux, Brest, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse ainsi que vers les Outre-Mer (Cayenne, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre et Saint-Denis de La Réunion).

Plusieurs destinations sont également desservies en Europe : Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Copenhague, Dublim, Edimbourg, Francfort, Genève, Lisbonne, Londres, Madrid, Manchester, Munich, Rome, Stockholm, Zurich. Une poignée d’aéroports internationaux accueille aussi des vols du transporteur français : Cotonou, Dakar et Abidjan en Afrique, Atlanta, New York, Los Angeles, Montréal et Mexico City en Amérique du Nord, Rio de Janeiro et Sao Paulo en Amérique du Sud et enfin Tokyo en Asie. Air France indique sur son site web que « concernant la période été, [le] programme de vols sera mis à jour début juin ».

British Airways

« Nous avions prévu de reprendre, assez significativement, nos vols en juillet », a déclaré Willie Walsh, patron du groupe IAG, la maison-mère de British Airways devant la commission des Transports du Parlement britannique. Toutefois, le maintien de deux semaines d’isolement pour toute personne arrivant en Royaume-Uni pourrait interférer avec cette volonté de redécollage. « Je pense que nous aurons à revoir cela », a-t-il prévenu.

Chalair

La compagnie française, assurant des liaisons inter-régionales, reprendra progressivement ses activités en juin. L’aéroport de Bordeaux a ainsi annoncé la relance des liaisons entre la ville de Nouvelle-Aquitaine et Brest à partir du 8 juin, et la desserte de Montpellier au départ de Bordeaux à compter du 15 juin, rapportent nos confrères de Sud Ouest.

Corsair

Dans une communication du 10 avril dernier, la compagnie indiquait vouloir reprendre « progressivement son activité à partir du 12 juin ». Si les conditions le permettent, la ligne entre Paris et l’île de La Réunion serait la première à redécoller dès le 12 juin, suivie de la ligne Paris-Fort-de-France le 13 juin et la ligne Paris-Pointe-à-Pitre le 14 juin. S’en suivraient les liaisons suivantes : Paris-Abidjan à compter du 23 juin, Paris-Île Maurice dès le 25 juin, Paris-Montréal à partir du 3 juillet. Ces relances de lignes sont pour l’heure conditionnées à la réouverture des frontières. Or, l’espace Schengen ne rouvrira pas, au mieux, avant le 15 juin 2020 et l’aéroport d’Orly ne rouvrira pas ses portes avant le 26 juin.

Emirates

La compagnie des Émirats arabes unis a annoncé le 13 mai la reprise de ses vols vers Paris, Londres-Heathrow, Francfort, Milan, Madrid, Chicago, Toronto, Sydney et Melbourne dès la fin du mois de mai. Ainsi, Paris-CDG sera desservi trois fois par semaine par Emirates à compter du 22 mai prochain. Le transporteur rappelle toutefois que « les voyageurs ne seront acceptés sur ces vols que s’ils répondent aux critères d’éligibilité et d’entrée de leur pays de destination ». Des contrôles thermiques seront effectués à l’aéroport international de Dubaï et le port d’un masque et de gants est obligatoire.

Frenchbee

A l’instar de sa grande soeur Air Caraïbes, la low cost Frenchbee travaille actuellement « à la reprise progressive de [ses] activités à partir du 12 juin prochain (…) sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire et des restrictions auxquelles notre compagnie serait soumise ». Mais, à date, l’espace Schengen ne rouvrira pas avant le 15 juin 2020 et et l’aéroport d’Orly ne rouvrira pas ses portes avant le 26 juin

Lufthansa

Alors qu’il négocie avec l’État allemand une aide de plusieurs milliards d’euros, le groupe Lufthansa va augmenter le nombre de ses vols européens à compter de juin. Au total, 160 appareils de Lufthansa, Eurowings et Swiss seront mobilisés pour desservir plus de 100 destinations, principalement en Allemagne et en Europe, selon un communiqué diffusé le 8 mai dernier. Le groupe Lufthansa a, en avril dernier, lancé une restructuration qui vise à réduire la flotte de près de 100 avions et menaçant 10 000 emplois.

Ryanair

La compagnie irlandaise low cost a annoncé mardi 12 mai la reprise de 40% de ses vols à partir du mois de juillet. 1 000 vols seront assurés chaque jour vers 90% des destinations desservies avant la crise sanitaire. Par ailleurs, des contrôles de température seront effectués à l’entrée des aéroports, le port du masque avant et pendant le vol sera exigé et l’enregistrement en ligne, le téléchargement de la carte d’embarquement sur mobile et les bagages en cabine seront fortement recommandés. À bord, les passagers pourront acheter des boissons et des snacks uniquement par carte bancaire. En termes de distanciation sociale, elle sera simplement « encouragée quand c’est possible ». Pour rappel, les transporteurs aériens ne sont pas contraints de mettre en place la distanciation sociale à bord des avions, contrairement aux compagnies ferroviaires.

Transavia

La filiale tricolore low cost du groupe Air France-KLM a suspendu tous ses vols au départ ou à destination de la France entre le 21 mars et le 25 juin inclus. « Cependant certains vols pourraient être opérés au départ de Nantes et Lyon au mois de juin », explique la compagnie sur son site Internet. Le plan de relance des vols n’a pas encore été dévoilé pour cet été.

Qatar Airways

La compagnie qatarie a annoncé le 6 mai dernier la reprise progressive de ses vols. L’objectif ? Étendre le réseau à 52 destinations d’ici à fin mai et à 80 en juin dont 23 en Europe, 4 en Amérique, 20 dans la zone Moyen-Orient/Afrique et 33 en Asie-Pacifique. Certaines destinations bénéficieront d’un vol quotidien, d’autres davantage. Paris-CDG fait partie des aéroports qui seront desservis d’ici à la fin du mois de juin. Qatar Airways assure également prendre toutes les précautions à bord, notamment en imposant strictement les gestes barrières.

Publié par Manon Gayet
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *