Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

Salons

A Chambéry, le salon Grand Ski a fait le plein d'exposants et de visiteurs TO

A Chambéry, le salon Grand Ski a fait
le plein d'exposants et de visiteurs TO
Difficile pour Thierry Baudier, directeur de Maison de France, de cacher sa satisfaction en ce mercredi 28 janvier.
Le cru 2004 de GrandSki, grande manifestation de promotion des stations d’hiver lancée par sa structure voilà treize ans, est excellent : plus d’exposants (177 stands contre 158 l’an dernier), des TO en nombre venus des cinq continents, une mobilisation accrue des stations (13 éductours dans 19 stations et, nouveauté, trois soirées de clôture à Tignes/ Val d’Isère, les Portes du Soleil et Megève) et une effervescence perceptible dans les allées du salon organisé cette année (et pour 3 ans) à Chambéry.
"En attendant la concrétisation des nombreux contacts que nous avons, je suis satisfait parce que les TO sont là en nombre et parce que les organisateurs ont accepté de transgresser un peu la politique institutionnelle de promotion des stations en réunissant sous un même stand les cinq domaines que nous exploitons. Une façon d’afficher haut et fort le Labelmontagne.com que nous lançons cette année", indique Jean-Yves Remy, responsable du groupe Remy Loisirs, gestionnaire de remontées mécaniques dans des stations de massifs différents. "Même si le cas reste unique, la tendance au regroupement se confirme cette année, avec notamment des stations réunies en grands domaines skiables (les Portes du Soleil, Paradiski, les Sybelles…) permettant une communication plus ample et fédérée", indique Pascal Visintainer, directeur marketing de Maison de France.
Les bons résultats enregistrés en montagne l’an dernier (*) et ceux qui se profilent cette année, avec notamment de forte tendance à la hausse des taux d’occupation depuis Noël (voir ci-dessus!) n’étaient sans doute pas étrangers à la bonne humeur qui régnait à GrandSki cette année. "Si les TO des pays d’Europe constituent aujourd’hui encore la majeure partie des visiteurs, avec notamment une présence accrue des pays de l’Est, certains viennent de bien plus loin : des États Unis, du Canada et du Brésil mais aussi de Singapour, de Chine, de Hongkong, d’Afrique du Sud et même du Liban ou de Dubaï, "où nous allons d’ailleurs ouvrir dès 2005 un bureau !", annonce Thierry Baudier. Un succès qui encourage Maison de France à déployer désormais ses efforts de promotion sur l’été (40 000 euros y seront consacrés cette année).
(*) 63 millions de journées skieurs vendues (Source SNTF).
Faire découvrir de nouvelles stations aux skieurs étrangers
• Jana Karsayova, responsable de Talpa (Prague)
"GrandSki, je connais bien. J’y viens depuis quatre ans ! Nous proposons à nos compatriotes une quinzaine de stations françaises, plutôt des très grandes comme Tignes, les 3 Vallées, Avoriaz ou l’Alpe d’Huez. Ils apprécient surtout leur immense domaine skiable et la qualité du ski que l’on peut y pratiquer. On a cette année un plan ambitieux. On voudrait offrir des combinaisons de stations, deux stations dans une semaine, une grande et une moins grande par exemple, pour en faire connaître de nouvelles. Il devient pour nous urgent d’innover. Car la clientèle tchèque quitte de plus en plus la France pour l’Italie. Surtout pour des questions de prix. Les tarifs d’hébergements et de forfaits sont à peu près les mêmes, mais tout ce qui est autour, les restaurants, les locations de matériels, les loisirs, est bien moins cher. Nous espérons d’ailleurs beaucoup avoir le soutien de Maison de France pour promouvoir vos stations cette année."
• Zhang Xiao Fan, directrice commerciale de Shanghai China Travel Service
"Nous sommes allés deux jours à Méribel. C’est splendide ! Je pense que nous y amènerons nos clients en 2005. Oh, pas pour faire une semaine de ski. Vous savez en Chine, la France, c’est Paris, le Louvre et la culture. Alors le ski… Pour beaucoup, le ski c’est la Suisse ou l’Autriche, mais pas la France. Je pense que nos voyages en Europe comprendront désormais un jour de visite à Lyon, puis un transfert à Méribel avec possibilité de faire deux heures de ski et de monter au sommet de la Saulire. Pour admirer les montagnes."

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format