Menu
S'identifier

Tendances

Le « teletravel », la nouvelle tendance à suivre

Publié le : 30.10.2020 I Dernière Mise à jour : 30.10.2020

Les bienfaits du teletravel sont nombreux pour les voyageurs comme les entreprises. I Crédit photo ©Adobe Stock

Destinations comme groupes hôteliers lancent des programmes et offres pour inciter les télétravailleurs à voyager sans avoir besoin de prendre des vacances. Une tendance, et peut-être une nouvelle clientèle, à suivre de près.

C’est peut-être une nouvelle manière de voyager sur laquelle miser auprès de vos clients, une fois bien sûr le nouveau confinement passé. Le teletravel ou workation, c’est selon, semble s'être développé fortement en cette période de crise sanitaire. Ce concept tend en effet à se généraliser à l’avenir. De quoi déjà pousser destinations, voyagistes et autres entreprises du tourisme à parier sur des nouveaux produits adaptés à ces clients souhaitant continuer de travailler tout en profitant d’une destination, en France comme à l'étranger.

Des nouveaux visas longue durée

Un public sur lequel misent par exemple les Émirats arabes unis, qui ont lancé un nouveau programme de visa, valable un an, pour les voyageurs qui souhaitent télétravailler pour l’entreprise de leur pays d’origine tout en vivant sur une longue durée à Dubaï. C’est le cas aussi de l’île Maurice, qui a annoncé récemment introduire un nouveau visa premium - valable pour une période d'un an et renouvelable - afin d’encourager les visiteurs à venir découvrir la destination pour de longs séjours. Parmi les catégories éligibles, on retrouve ainsi les investisseurs et les professionnels qui souhaitent s'installer avec leur famille et travailler à distance.

Et pas besoin de partir très loin non plus pour profiter du concept. Welkeys, conciergerie 2.0, propriétaire et gérant de près de 800 biens immobiliers en France, propose une offre sur la moyenne durée pour « s'expatrier » des villes françaises durement touchées par la pandémie et profiter de logements tout confort pour travailler au vert. Des Français, encouragés par la crise sanitaire et le développement du travail à distance, ont déjà décidé de se lancer dans cette nouvelle aventure ces derniers mois. « Le teletravel a connu un essor important durant le dernier confinement. Et on l'a remarqué encore une bonne semaine avant les annonces faites jeudi soir sur le reconfinement, des rumeurs laissant entendre que ça allait avoir lieu. Les réservations ont explosé, notamment sur les zones dites vertes, qui ont le vent en poupe avec la crise du Covid-19 », commente Chloé Fournier, fondatrice et CEO de Welkeys.com.

Des avantages non négligeables

Les bienfaits sont d'ailleurs nombreux pour voyageurs salariés comme indépendants : un espace de vie et de travail parfois plus adapté que le simple bureau installé chez soi, une vraie coupure avec le quotidien et une découverte d’une nouvelle culture, d'une nouvelle ville ou d’un nouveau pays. Mais les avantages sont aussi de taille pour les entreprises, qui peuvent se réinventer en préférant délaisser un loyer excessif pour contribuer au confort de leurs employés amenés à travailler autrement. « C'est très spécifique à certaines activités, mais l'employeur peut favoriser le teletravel, vu parfois comme plus productif. C'est d'autant plus intéressant quand vous êtes basé à Paris, avec un petit logement. Ça fait sens pour des salariés qui pourront aussi bien travailler à distance », ajoute Chloé Fournier.

À l'étranger, c'est justement ce que propose le groupe hôtelier Hyatt, qui a lancé le forfait de séjour prolongé « Work From Hyatt » dans près de 90 hôtels à travers l'Amérique du Nord et les Caraïbes. « Nous nous penchons sur la tendance du « travail depuis n'importe où » et pensons qu'elle résonne avec les voyageurs d'aujourd'hui. Les gens recherchent plus que des escapades d'un week-end et notre forfait de séjour prolongé permet aux clients de profiter des équipements et services haut de gamme de nos complexes, le tout avec l'avantage de pouvoir continuer à travailler et à apprendre à distance », explique la chaîne hôtelière dans un communiqué. 

Un accompagnement personnalisé

Pour les destinations comme pour les voyagistes, ce nouveau public qui part pour du long terme vers un ou plusieurs pays (évidemment, lorsque cela est autorisé) sera donc moins réfractaire à se conformer aux protocoles sanitaires en vigueur, et en particulier à la mise en quarantaine imposée par de nombreuses destinations.

Le réceptif Best of Tours a lui aussi anticipé ces changements de comportement, et a lancé la marque The Real Travel pour proposer des séjours à l’étranger de 6 à 12 semaines, où le voyageur pourra bénéficier d’un accompagnement personnalisé sur place. Un projet porteur d’espoir d’ailleurs salué par le Welcome City Lab et Atout France, à l’occasion de leur appel à candidatures pour des solutions innovantes afin d’aider le secteur du tourisme. Une partie de la réponse à la crise que connaît le secteur est peut-être donc là.

Auteur

  • Brice Lahaye

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format