Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

Transport

Air France se lance dans l'e-package

La compagnie a choisi Lastminute comme sous-traitant.

L'idée est d'animer le site de ventes directes d'AF.
30 % à 40 % des ventes loisirs d'ici à 2 ans sur le Net.
Air France surfe sur la vague du package dynamique. Depuis mercredi dernier, les internautes peuvent ajouter des prestations hôtelières à leurs achats de billets d'avions via un espace créé spécialement sur le site Internet de la compagnie. Comme l'explique Jean Wieviorka, directeur des ventes directes France du transporteur, "l'idée, c'est d'animer le site et d'offrir un service complémentaire à nos clients". Et comme la vente de forfaits, si dynamiques soient-ils, sur Internet, ça ne s'invente pas, Air France s'est attaché les services d'une entreprise dont c'est le métier. "Pour nous déterminer, nous avons procédé à un appel d'offres dont l'un des principaux critères était qu'on devait trouver uniquement des vols Air France" explique le directeur des ventes directes, qui précise que "3 sociétés ont été présélectionnées, mais c'est finalement Lastminute que nous avons choisi comme sous-traitant". Concrètement, "quand le client passe du site d'Air France à l'espace package dynamique, il reste dans un environnement Air France mais va en fait sur le site du sous-traitant et c'est ce dernier qui assure l'après-vente". On n'en saura pas plus sur le modèle économique adopté par les deux sociétés. Pour Jean Wieviorka, "les ventes générées par cet outil resteront limitées par rapport aux ventes de vols secs". Aujourd'hui, les ventes en ligne représentent, au global, 8 % des ventes de billets d'Air France (dont la moitié sont réalisées en propre par la compagnie). Ramené au segment basse contribution loisirs, ce ratio monte à 12 %. D'ailleurs, c'est bien parce que l'essentiel des billets vendus en ligne sont en basse contribution qu'Internet ne représente que 6 % des ventes d'Air France. Pour le directeur des ventes directes, "les ventes en ligne devraient tripler d'ici à 2 ans, et notre objectif est qu'à cette échéance elles représentent 30 % à 40 % de nos ventes loisirs". Dont la moitié devraient être réalisées en propre.

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format