Univairmer fait monter au capital 4 tour-opérateurs de plus

Distribution
Univairmer privilégie sa marque sur les façades de ses agences.

Le réseau d’agences de voyages présidé par Jean Dionnet compte déjà les TO Kuoni (Travelab) et Visiteurs parmi ses actionnaires. Quatre tour-opérateurs complémentaires ont pris des participations début octobre. Le groupe va devoir absorber des pertes générées par la faillite de Thomas Cook dont il est franchisé.

 

Ils sont quatre tour-opérateurs à rejoindre l’actionnariat du réseau Univairmer (groupe Tourism Invest). Trois spécialistes, le Corse Ollandini, la galaxie East West Travel  (Asie Infiny, Australie Tours, Alma Latina, Jetset) du holding Premium Travel, Mondial Tourisme (Turquie, Tunisie, Egypte) et un généraliste, Voyages Internationaux du groupe Le Vacon. Sachant qu’au global, le réseau référence une vingtaine de tour-opérateurs. D’après nos informations, les prises de participations de chacun des nouveaux actionnaires sont comprises entre 3% et 5%, comme pour l’entrée de Visiteurs annoncée mi-mars.

 

Un deal win-win

Le réseau aux quelque 70 agences de voyages compte ses cadres dirigeants comme actionnaires (au sein du holding Frégate Tourisme). Mais également d’autres acteurs du tourisme: la centrale de paiement Tess, la conciergerie John Paul, Misterfly et le groupe Travelab/ Kuoni France. Une douzaine de ses agences en province porte d’ailleurs l’enseigne Kuoni depuis plus de 5 ans.

 

On comprend le deal gagnant-gagnant des accords de participation Univairmer/  TO. Référencés et actionnaires, les tour-opérateurs s’assurent d’un pilotage des ventes qui contribuent à la prospérité du réseau. Ce qui suppose un effort maintenu sur la qualité pour éviter les litiges et réclamations. Quant au réseau Univairmer, il peut ainsi diluer sa dette et conserver sa trésorerie. Des fonds d’autant plus nécessaires en cette période.

 

Comme tous les franchisés Thomas Cook -le réseau est composé aux deux tiers d’enseignes Thomas Cook et Jet tours -, Univairmer s’occupe de reprotéger ses clients. Ces opérations commerciales nécessitent des fonds (les montants sont plus élevés chez d’autres TO, une partie de l’argent a déjà été versée à Thomas Cook). Depuis la faillite de TC, le réseau comme d’autres franchisés change les façades de ses boutiques pour privilégier désormais la marque Univairmer.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *