BCD Travel invite les voyageurs d’affaires à adopter le paiement virtuel

i-tourisme

Le spécialiste des voyages d’affaires vient de publier un livre blanc qui plaide l’utilisation de la carte bancaire virtuelle pour les entreprises et leurs salariés quand ils voyagent. 

 

Effective dès 2002, l’e-carte bleue ne date pas d’hier et pourtant, elle peine à se développer, surtout en milieu professionnel. Contrairement à une carte bancaire classique en plastique, la carte virtuelle permet d’obtenir un code d’achat secret et éphémère délivré par la banque sur sa boîte mail. Le client doit ensuite saisir ce code sur la page internet de réservation du voyage. Il conserve toutefois ses coordonnées et informations bancaires de base.
D’après un sondage AirPlus 2017 International Travel, moins de 1% des répondants a déclaré que son entreprise utilisait une carte bancaire virtuelle comme mode de paiement en 2016. En 2017, ce chiffre avait augmenté à 11%. Preuve que la pratique tend à évoluer positivement mais reste tout de même minoritaire (dans le secteur des voyages, le déploiement du paiement virtuel est autrement plus important, puisque 40% des gestionnaires de voyages américains l’envisagent).

 

Paiement plus sécurisé

 

C’est pourquoi BCD Travel, le spécialiste du voyage d’affaires, s’est emparé de la question et a publié un livre blanc dans lequel il présente les avantages de cette solution de paiement. L’objectif ? Convaincre les entreprises d’abandonner les moyens de paiement traditionnels majoritairement utilisés pour les voyages d’affaires et passer au paiement virtuel, “plus sûr et confortable”. En effet, les risques de fraude par la carte bancaire classique sont encore existants bien que beaucoup de sites Internet marchands sont maintenant équipés des systèmes 3D Secure. Le coût annuel des fraudes à la carte bancaires pour les entreprises s’élève à 22,8 milliards selon GBTA (Global Business Travel Association).

 

Dans son rapport destiné aux entreprises, le groupe énumère les différents bénéfices d’une telle utilisation, à commencer par le paiement sécurisé grâce au numéro généré électroniquement pour un montant et des dates prédéfinis. La banque n’a ainsi l’autorisation de prélever sur le compte du client que la somme qui lui a été indiquée avec le numéro utilisable que pour un seul achat. De plus, cette solution est centralisée, elle s’intègre de manière automatisée dans les canaux de réservation des agences de voyages et peut faire l’objet d’un relevé de facturation unique, détaillé et enrichi de mentions analytiques. L’entreprise peut aussi fixer les limites de montants, de dates d’utilisation et garder un suivi des dépenses. « Avec l’adoption croissante des technologies liées aux déplacements professionnels, nous voyons de plus en plus de programmes de voyages d’affaires qui intègrent le paiement virtuel. Notre nouveau livre blanc est un excellent moyen d’en apprendre plus sur ce sujet afin de prendre des décisions éclairées », a précisé Mike Eggleton, Senior Manager Analytics & Research chez BCD Travel.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *