Réalité virtuelle, chute libre indoor : Vill’Up investit dans le tourisme immersif

i-tourisme

Les possibilités en matière de divertissement sont infinies grâce aux nouvelles technologies. Le centre commercial Vill’Up ouvert en 2016 à Paris offre un terrain de jeu d’une grande richesse aux amateurs de sensations fortes et de réalité virtuelle. I-Tourisme a testé deux attractions innovantes adaptées au grand public comme au secteur BtoB. 

 

Accolée à la Cité des Sciences et de l’industrie dans le 19e arrondissement, le centre commercial Vill’Up semble comme dissimulé derrière l’imposante structure en béton armé et les poutres en ferraille bleues du musée scientifique. Il s’étale pourtant sur 24 000 m² où courent sur quatre niveaux une trentaine de boutiques, 18 restaurants, un cinéma Pathé de 16 salles et des attractions innovantes parmi lesquelles iFly et Virtual Room.

 

iFly, voler au beau milieu d’un centre commercial

 

La première est facilement identifiable à l’entrée du centre commercial. Cet espace dédié à la chute libre indoor possède une sorte de tube cylindrique de 14 mètres de haut, appelée chambre de vol, d’où s’échappe de l’air projeté à plus de 200 km/h pour recréer l’effet d’un saut en parachute. Au beau milieu des boutiques, l’image est assez saisissante : couchés à l’horizontal, les participants en combinaison bleue se laissent guider par un moniteur et volent littéralement au dessus du « vide ». Le sol est recouvert d’un filet comme un trampoline sur lequel on peut marcher en entrant dans le tube. Une fois dans l’habitacle, le corps part naturellement en avant porté par le vent de la soufflerie. Le moniteur lui reste debout le temps pour le participant de prendre ses marques et de trouver l’équilibre ; les bras devant légèrement fléchis et les jambes tendues. Une fois l’équilibre trouvé, le moniteur propose au participant de prendre de la hauteur et de s’essayer à quelques figures, tournoyant dans les airs. Impressionnante pour le spectateur, l’activité ne demande aucune compétence sportive ou physique particulière. Au bout de quelques minutes les corps se décrispent et la chute libre se transforme en partie de plaisir. 

Depuis un an désormais, l’expérience peut se vivre en réalité virtuelle, décuplant les sensations déjà vécues originellement. Équipé d’un casque VR, le participant revit son baptême mais comme s’il sautait d’un avion dans un décor exotique : Hawaï, Dubaï, les Alpes suisses. Cette option n’a pas le même tarif qu’un baptême “simple” (à partir de 44,90 euros) puisqu’il faut débourser au moins 89,90 € (Baptême Groupe Double Durée à partir de 5 personnes en heures creuses). 

 

Virtual Room, l’escape game nouvelle génération

 

 

Pour les mordus de réalité virtuelle, le centre commercial accueille à quelques pas de iFly, Virtual Room, un escape game en VR, l’un des premiers à avoir déployé le concept. Le principe de l’attraction est simple : de deux à quatre joueurs sont installés chacun dans un box, équipé d’un casque dédié, et doivent résoudre des énigmes ensemble, à la manière d’un escape game mais dans plusieurs univers virtuels créés de toute pièce par Virtual Room. Le jeu dure 45 minutes et traverse le temps, tantôt dans une église du 13e siècle puis au beau milieu d’un canyon désertique entouré de dinosaures ou encore sur la lune. A la fin des 45 minutes de jeu, pas de nausée ou autre étourdissements, le jeu a été développé spécialement pour éviter ces gênes.

 

Le contenu de ces aventures de fantasy historique a été conceptualisé par et pour Virtual Room au sein de son propre studio de développement français. L’entreprise se positionne comme la toute première expérience virtuelle grand public. Elle s’ouvre aux particuliers, touristes de passages comme aux entreprises qui organisent des team building à l’approche des fêtes de fin d’année ou avant les vacances d’été. Il est d’ailleurs possible qu’une équipe de Virtual Room puisse être dépêchée au sein même de l’entreprise. Sortie en 2017, la première mission de Virtual Room sera complétée d’ici peu par un chapitre 2 imitant davantage la thématique d’un jeu vidéo dans lequel le joueur incarnera désormais… un zombie.  Forte de son succès, la société a ouvert le 2 juillet un deuxième magasin à Paris proche de la Bastille.

 

I-Tourisme a testé pour vous le iFly et Virtual Room.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *