Suivez-nous grâce à nos newsletters S'inscrire

I-Tourisme

Le canal direct reprend des parts de marché 

Le canal direct des hôteliers indépendants est en augmentation en 2021.

Crédit photo ©Adobe Stock

Avec la crise, le besoin de proximité, de réassurance, de local retrouve ses lettres de noblesse. Conséquence : le canal direct reprend des parts de marchés sur les OTA. 

Bien que les 2 OTA Booking.com et Expedia trustent depuis plusieurs années le gros des réservations, le canal direct des hôteliers indépendants est en augmentation en 2021. Cette forte croissance des canaux directs de réservation hôtelière s’explique par le besoin de proximité. 

L’hôtel vient de profiter de la crise pour communiquer sur leur valeur ajoutée et leurs mesures sanitaires pour rassurer leurs clients. Cette tendance semble vouloir s’imposer avec des performances qui sont en nette recrudescence : les établissements 5 étoiles représentent 25% des réservations directes, 21% pour les 4 étoiles alors que les 3 étoiles correspondent à 19% et les 2 étoiles à 15%. Cependant, cela nécessite l’emploi de bons outils.

Bien entendu, ce mouvement de réservations directes fonctionne lorsque le prix reste concurrentiel et inférieur à celui indiqué sur les OTA. Mais les visiteurs recherchent une information claire sur leur séjour afin d’être rassurés. Anticiper le futur se prépare par un équilibre entre les canaux de distributions où la communication explique l’annulation et la réservation d’un séjour. Actuellement dans un contexte incertain, il reste essentiel de comprendre les besoins, préférences et habitudes de ses clients grâce à la technologie et le CRM.

La réservation directe reprend de l’importance à condition d’utiliser les bons outils 

Rappel des outils classiques : la plateforme de gestion de campagnes Google Hotel Ads affiche des publicités hôtelières dans les pages de résultats de Google et sur Google Maps. Référencer son entreprise sur Google augmente le taux d’occupation et optimise les revenus. Comment faire ? Il suffit de créer un compte Google Hotel Center indiquant les tarifs et disponibilités de l’établissement.  Une fois finalisé, l’hôtelier associe son compte à celui de Google Ads pour promouvoir les chambres disponibles. Ensuite commence la campagne en fonction du budget fixé : l’hôtelier enchérit soit lorsqu'un internaute finalise sa réservation soit lorsqu'il clique sur l’annonce. La mise aux enchères détermine le classement des annonces selon les enchères de partenaires et la qualité de l'annonce. Un partenaire tiers de Google, un partenaire de connectivité ou un responsable de canaux de distribution accompagne alors le professionnel le long de sa démarche. Travailler avec Google nécessite un intermédiaire certifié.

Il existe également l’outil gratuit Google Free Booking Links qui met légèrement en avant les hôtels afin de favoriser leurs réservations directes. 

Google Adwords correspond à un outil de suggestion de mots-clés pour leurs campagnes emarketing. Lié au référencement naturel, il améliore le contenu éditorial. Cependant, il s’agit d’un système incitant les annonceurs à faire monter les enchères afin d’apparaître dans les premiers résultats de recherche.
Google My Business consiste à gérer le profil de son établissement sur Google. L’hôtelier indique alors ses horaires, ses photos, son URL, son téléphone et son adresse. Il dispose également de commentaires pour changer avec ses clients. Gratuit, ce dispositif présente et valorise l’établissement auprès des internautes.
Les hôtels ont alors à leur disposition des plateformes en mode SaaS. Nous vous proposons un focus sur celle de Mediagenius de D-EDGE

La plateforme centralisée Mediagenius de D-EDGE

Cette solution multicanale pilote l’ensemble des campagnes digitales des hôtels. Son interface unique propose une distribution sur plusieurs medias comme TripAdvisor, Trivago, Skyscanner, Instagram Ads, Facebook, Google, Kayak, Bing Ads, Wego, HotelsCombined, Criteo et Google Ads.

Cet outil relance les campagnes et optimise les réservations directes des hôtels. L’objectif reste la maîtrise du retour sur investissement (ROI) de la publicité digitale. La société SaaS D-EDGE fournit des services de marketing digital attitrant du trafic à plus de 12 000 hôtels répartis dans plus de 100 pays. Associant excellence technologique et expertise en marketing digital, elle regroupe une infrastructure technologique hôtelière complète sous une seule et même marque.  D-EGDE collabore avec de nombreux acteurs partenaires et incite à employer plusieurs canaux :
-Metasearch : référencement de l’établissement sur par exemple TripAdvisor 
-Search : mots-clés
-Display : bannières affichées en suggestion après une recherche ainsi qu’en rappel
-Social : publicité comme sur Facebook 

Normalement difficile à mettre en œuvre, ces solutions se regroupent toutes sur une interface simple et intuitive. Facile d’utilisation, Mediagenius garantit la personnalisation en temps réel de chacune des campagnes menées auprès des médias. Il s’agit également d’une plateforme de reporting puissante puisqu’elle indique le ROI détaillé et la performance des mots-clés. Elle offre un canal précis selon chaque média afin d’optimiser le coût des campagnes. 

Formation et accompagnement

Grâce à son assistance de 350 experts dans plus de 20 pays, les équipes D-EGDE accompagnent et forment en quelques heures les professionnels à l’emploi de Mediagenius. Elles conseillent les professionnels sur l’élaboration du budget et le pilotage des campagnes. Les hôtels achètent alors des mots-clés et paie les compagnes. Les établissements décident ensuite de laisser Mediagenius travailler pour eux ou de former leur propre spécialiste. Récemment, la première chaîne hôtelière volontaire en France regroupant plus de 300 hôtels, Contact Hôtels a adopté la technologie et la connectivité de D-EDGE.

La distribution se recentre sur le local

Les professionnels, pour reconquérir une clientèle, seraient bien inspirés d’utiliser ces solutions technologiques pour mettre en avant leurs valeurs de proximité. Ils accélèreraient davantage la transformation numérique du secteur hôtel. La stratégie multicanale des médias représente l’usage d’outils gratuits et/ou payants encourageant les réservations directes. Avec aujourd’hui une clientèle 2/3 domestique et 1/3 frontalière, la distribution se recentre sur le local. Alors pour quand l’application de ces moyens et la baisse du monopole des OTA ?  

Auteur

  • Noémie Le Liboux
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format