E-visa Russie: attention au risque de refus à l’arrivée

Destination
Avec l'e-visa, Saint-Pétersbourg et son fabuleux musée de l'Ermitage (photo) sont devenus encore plus accessibles pour un court séjour, à condition de faire attention.

La Russie étend la procédure d’e-visa gratuit pour la partie extrême-orientale de son territoire. Des voyageurs français se sont retrouvés refoulés à Saint-Pétersbourg ou refusés à l’embarquement. Il faut faire très attention aux « noms inscrits en ligne » rappelle Actions-visas.

 

Comment éviter l’erreur sur l’e-visa? La question stresse aussi bien les voyageurs face à leur ordinateur que les agents de voyages qui remplissent en ligne les demandes pour leurs clients. Car il s’agit de ne pas être refoulé en arrivant à la frontière. Inde, USA (Esta), Canada (AVE), Nouvelle-Zélande (ETA), Oman, TanzanieRussie (pour certaines villes et régions)…, au fur et à mesure que les destinations adoptent des procédures électroniques (e-visa ou autorisations de voyage), le voyageur et l’agent de voyages se retrouvent confrontés à la diversité des formulations.  On rappellera deux principes:

se référer au site Conseils aux Voyageurs du ministère des Affaires étrangères français qui détaille la procédure pour chaque pays concerné à la rubrique « entrée/ séjour »

prendre en compte le nom figurant en bas entre les chevrons sur le passeport (à la page avec photo) pour remplir les formulaires en ligne.

 

En Russie, des règles strictes

A l’occasion de l’ouverture de St-Pétersbourg (et de Kaliningrad) au visa électronique gratuit pour 8 jours, des voyageurs français ont été refoulés à leur arrivée à cause d’erreurs justement sur leur e-visa. Le service Actions-Visa cite l’exemple de supporters de l’Olympique lyonnais.

Pourtant, le site du ministère des Affaires étrangères russe indique que toutes les informations doivent être saisies « à l’identique du passeport ». C’est-à-dire en fonction de la zone à lecture optique du passeport, en bas de la page 2, là où les noms sont séparés par des signes <<<<<<<<.

 

3 points à connaître

Pour les femmes mariées, sur lesquelles il y a souvent hésitation, c’est le nom de jeune fille mentionné à cet emplacement qui doit être celui reporté dans la case « Surname » de la demande en ligne d’e-visa. Les prénoms doivent être inscrits séparés par un espace (sans virgule ni trait d’union) dans la case « First name, middle name, patronymic name » et sans accent. Attention, prévient Action-Visas, les femmes mariées doivent sélectionner « no » et ne rien indiquer à la rubrique « Have you ever had other names (maiden name, pseudonym, holy order, etc.) »

 

Les autorités russes précisent que la moindre erreur sur une lettre (un chiffre 1 au lieu d’une lettre l par exemple) suffit à se voir refuser l’entrée sur le territoire russe. Attention aussi à ne pas dépasser les 8 jours octroyés par cet e-visa! Une procédure judiciaire « d’une durée minimale d’une semaine » serait enclenchée, avec le risque d’une « interdiction de territoire pour 5 ans » et pas d’aide possible du consulat français précise le Quai d’Orsay sur son site.

 

Une nouvelle possibilité d’e-visa en Russie

Après la possibilité d’un e-visa donnée le 1er octobre à 53 nationalités, française comprise, pour visiter Saint-Pétersbourg et sa région, ainsi que Kaliningrad, la Russie vient d’annoncer qu’elle en fait de même pour l’Extrême-Orient de son territoire, informe Acttions-Visas.

 

Les conditions sont les mêmes que pour St-Pétersbourg. L’e-visa est gratuit, délivré en 48 à 72h pour un séjour de 8 jours maximum sans possibilité de faire escale à Moscou ou toute autre ville russe, même en transit. Le voyage doit être effectué dans les 30 jours après approbation.

Les nouvelles régions éligibles sont les krais du Primorié (Vladivostok), du Kamtchatka, de Khabarovsk et de Zabaykalsky, la République de Bouriatie, le district autonome de Tchoukotka, la région de l’Amour et l’oblast de Sakhaline.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (5)

  1. Bonjour,

    Je tenais à réagir par rapport à votre article car j’ai effectué des E-visas au mois de décembre et ma cliente a été retenue à la frontière en arrivant à St Pétersbourg pour vérification car son nom marital n’apparaissait pas sur le visa. Pourtant, j’avais rempli le formulaire, qui est similaire à celui d’une demande de visas classique en suivant l’aide fourni par un TO spécialiste de la destination. Comme indiqué, j’ai donc noté son nom marital dans la rubrique Have you ever had other names (maiden name, pseudonym, holy order, etc.) »
    Mais il n’est pas apparu sur le visa. D’après cette expérience vécue, il est donc IMPERATIF que les deux noms apparaissent sur le visa tel que sur le passeport et pas seulement le nom de jeune fille.

    1. Bonjour, votre histoire est étonnante. Le document d’aide en ligne des autorités russes précise bien que seul le nom figurant en bas du passeport dans la section à lecture optique doit être écrit sur la demande.
      https://evisa.kdmid.ru/en-US

      Du côté d’Actions-Visa, spécialiste des visas, on recommande de ne rien écrire dans la rubrique « have you ever had other names (maiden name, pseudonym, holy order etc). »

    2. Bonjour Mme Gidde,
      Les directives rédactionnelles de l’e-Visa, imposées par les autorités ministérielles russes, étaient « relativement floues » aux yeux de certaines compagnies aériennes, encore le mois dernier.
      Nous espérons que maintenant, de part notamment notre communication massive auprès des médias spécialisés, comme le Quotidien du Tourisme, cela est du passé que les compagnies sont bien au fait des directives qui sont, et nous le confirmons de nouveau, de n’indiquer que le nom de famille (naissance) dans la rubrique dédiée et de ne rien indiquer dans la rubrique « autres noms ».

      Bien cordialement,
      Nicolas d’Action-Visas

  2. Bonjour,
    j’ai lu que l’assurance rapatriment devait etre en anglais ou en russe, pas en francais. Est-ce un moyen pour les sites de vendre leur assurance affiliées ? Ou peut-on se voir refuser l’entrée pour cause d’une assurance en francais ?
    Merci beaucoup de votre réponse !

  3. Bonjour, malgré qu’il y avait des touristes qui sont restés bloquer au côntrole à cause des fautes comises dans le formulaire de e-visa, la Russie estime que ce projet a donné de bons résultats. Dans les médias russes, on entend parler, que après la crise sanitaire, quand les frontières seront ouvertes, la formalité de e-visa fonctionnera sur toute la russie, sauf que le e-visa sera payant.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *