Airbnb lance son premier sommet pour le tourisme responsable en Catalogne

i-tourisme

Le premier « Sommet des nouvelles destinations » lancé par Airbnb se tenait jeudi 9 mai à Igualada en Espagne. L’objectif de cette réunion de décideurs et experts du tourisme : poser les jalons du tourisme durable et local. 

 

Airbnb ne cesse de s’engager en régions. Après avoir signé une convention avec la Nouvelle-Aquitaine pour promouvoir son territoire, la plateforme passe la vitesse supérieure en matière de tourisme local et responsable. Le leader mondial de la location entre particuliers organisait jeudi 9 mai son premier Sommet mondial sur le tourisme responsable. Le rendez-vous avait lieu à Igualada près de Barcelone en Espagne. Étouffée par le tourisme de masse, la région, conjointement avec Airbnb, cherche des solutions pour développer des laboratoires de destinations durables. En effet, là où les infrastructures de tourisme manquent en Catalogne, les voyages effectués grâce à Airbnb ont permis de contribuer à stimuler l’économie à hauteur de 1,5 million d’euros, indique le groupe. Il n’y a pas que les villes qui sont prises d’assaut par les touristes. Les arrivées de voyageurs se sont multipliées dans les communautés rurales en France et en Espagne. L’offre d’Airbnb peut ainsi éviter à des communes de moins de 2000 habitants d’investir dans le développement d’infrastructures touristiques supplémentaires.

 

Développer l’économie locale

 

Intéressante en terme d’écologie comme d’économie locale, l’alternative d’Airbnb pourrait séduire les collectivités locales. A Igualada, le Sommet a ainsi rassemblé des représentants de 30 communes en Catalogne et des décideurs politiques de dix pays, dont l’Italie, le Portugal, le Danemark, la Thaïlande et la Colombie. Parmi les participants de cette réunion, Taleb Rifai, ancien Secrétaire Général de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations. « Le tourisme est un moteur économique pour les communes du monde entier. Mais ses retombées sont trop souvent perçues par un nombre d’acteur limité« , a déclaré Chris Lehane, directeur des Affaires Publiques chez Airbnb. Ce sommet a aussi vocation à mettre en lumière le rôle des habitants dans le développement du tourisme local d’Igualada, petite ville de 39 000, qui accueille plus de 200 000 visiteurs par an.

 

En France, deuxième destination Airbnb après les Etats-Unis, la plateforme multiplie les initiatives pour développer l’attractivité des communes rurales depuis cette année. Dans un communiqué en date du 18 février 2019, le géant de la location collaborative a annoncé avoir signé un accord avec l‘Association des maires ruraux de France (AMRF) pour « développer le potentiel touristique des campagnes françaises ». Favorable pour les collectivités, cette annonce l’est peut-être un peu moins pour les tenants d’hôtels en milieu rural qui voient depuis ces dernières années leurs établissements fermer les uns après les autres. D’après le cabinet In Extenso, 450 hôtels avaient disparu en 2016 en France.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *