Avec Map Kit, Huawei concurrence Google Maps

i-tourisme

Enlisée dans la guerre commerciale qui oppose la Chine et les États-Unis, l’entreprise Huawei riposte avec son propre système d’exploitation et sa propre application de cartographie.

 

La guerre commerciale qui se joue entre la Chine et les États-Unis pourrait déteindre sur l’évolution des technologies futures. En mai dernier, l’administration Trump a pris la décision d’interdire aux entreprises de télécommunications américaines de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque. Parmi elles, le géant Huawei se trouve dans le collimateur des États-Unis qui l’accusent d’être complice de l’espionnage chinois. Résultat, la société chinoise n’a plus accès aux différentes mises à jour du système d’exploitation Android de Google et Google Maps dans ses nouveaux smartphones.

Par conséquent, Huawei n’a pas tardé à répliquer avec le lancement de son nouveau système d’exploitation, HarmonyOS, ouvertement concurrentiel à Android, actuellement développé par Google. Pour l’instant, la totalité des utilisateurs de smartphone dans le monde connaissent deux types d’OS (Operating System ou systèmes d’exploitation), chacun américain : iOS pour Apple et Android pour Google. Pour continuer de s’imposer sur ce marché de l’industrie mobile, Huawei est n’a finalement d’autre choix que de développer un OS autonome 100% chinois pour faire face à l’interdiction du gouvernement américain d’utiliser Android dans ses smartphones à l’étranger. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un troisième OS tente d’être créé, Microsoft et BlackBerry l’avait fait avant Huawei, à la différence prêt que cette incursion chinoise est teintée de tensions géopolitiques.

 

Un service disponible dès octobre

 

Début août donc, la firme de Shenzhen dévoilait OS Harmony, son nouvel OS qui viendra équiper les smartphones, tablettes et autres objets connectés du groupe. Comme Android, OS Harmony est un système open source : il a donc vocation à être déployé par d’autres marques de téléphones que Huawei. Les applications Android pourront être réinstallées a contrario du Google Play Store qui sera indisponible. Aussi, Huawei a annoncé son intention de dévoiler son propre service de cartographie, concurrentiel à Google Maps. Baptisé Map Kit, cette application sera disponible dès octobre et couvrira 150 pays et régions.

 

Toutefois, l’application n’est pas directement téléchargeable sur son smartphone comme l’explique le China Daily. Huawei Map Kit sera destiné à des éditeurs de logiciels qui l’intègrent à des services de cartographie tiers, par exemple Uber ou Booking. Ce dernier a en effet déjà noué un partenariat avec Huawei pour utiliser son système de cartographie sur son propre site.

Disponible en 40 langues, cette application de cartographie offrira des conditions de trafic en temps réel et une conversion en réalité augmentée. La géolocalisation couvrant aujourd’hui plus de 50% des applications mobiles, Huawei a donc jugé bon de travailler au maintien de ce service pour garantir la popularité de ses smartphones.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *