Open Tourism Lab : le 1er programme d’expérimentation de start-up fait florès

i-tourisme

L’accélérateur de start-up nimois a présenté hier le bilan de son premier programme d’expérimentation de start-up réalisé pendant la saison estivale. 

 

C’est une première en France. Le premier programme d’expérimentation sur le tourisme d’itinérance vient de s’achever en région Occitanie. Hier était l’heure du bilan pour l’Open Tourisme Lab, l’accélérateur de start-up originaire du Gard qui a organisé cette phase de tests terrain. Quatre start-up, Pixgrim, Explorama, Cirkwi, Influobook, avaient été sélectionnées avant l’été et ont pu expérimenter leurs solutions sur le terrain à partir du 8 juillet dernier et durant toute la période estivale. Toutes ont en commun de proposer aux touristes des circuits pour découvrir les richesses locales.

 

Ce programme avait pour but de montrer l’importance de l’implémentation d’une solution sur un territoire après sa phase de conceptualisation. D’où l’intérêt de faire interagir ces acteurs de l’innovation avec des partenaires représentants du territoire : département du Gard, PETR Garrigues-Costières, Pont du Gard, Openîmes Tourisme, Beaucaire Terre d’Argence et de l’équipe projet.

 

Mettre en relation les différents acteurs

 

Le rôle principal de l’accélérateur de start-up a été ici de mettre principalement en relation les différents acteurs. Les start-up proposant une solution innovante à un stade de concept, prototype ou produit fini ont ainsi été accompagnées pour expérimenter leur solution sur le terrain et ainsi avoir des retours utilisateurs. Plusieurs sites ont été sélectionnés comme théâtres des expérimentations.

 

C’est le cas du Pont du Gard qui a souhaité participer au programme d’expérimentation de l’Open Tourisme Lab. La start-up Explorama a été l’une des start-up à se positionner sur ce lieu. Elle propose à ses utilisateurs des solutions de gamification pour aborder de manière ludique et insolite des sites et pour découvrir son patrimoine ou encore la biodiversité environnante. La solution Pixgrim a quant à elle pu tester son concept sur des terrains comme l’Abbatiale de Saint Gilles et le château de Beaucaire. Ici pas de jeu de carte au trésor, mais un itinéraire touristique axée sur la photographie dans la même perspective de découverte du patrimoine locale.

 

De nouvelles collaborations à venir

 

A l’issue de cette période d’essai, le bilan s’est avéré très positif comme le souligne Maxime Trouiller  Marketing & Communication Manager chez Explorama : « L’expérimentation a dépassé les frontières de nos espérances ! Que ce soit le design de l’application, l’ergonomie ou tout simplement la validation du concept & de l’appétence du marché, tout a été passé au peigne fin par les designers UX tout au long de l’expérimentation ! ».

 

D’autres bénéfices ont également été évoqués lors de la présentation de ces conclusions : ce programme a notamment permis de casser les silos entre les organisations et les frontières administratives et d’acquérir de l’agilité dans des temps restreints. Il pourrait à terme déboucher sur de nouvelles collaborations et synergies.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *