Payer son voyage en cryptomonnaies, c’est possible

i-tourisme

Plusieurs agences de voyages en ligne permettent de réserver son séjour en payant avec de la monnaie virtuelle. C’est le cas de l’agence espagnole Destinia, l’une des plus connues en la matière. 

 

Alors que le lancement de Libra, la monnaie de Facebook, semble freiné par les multiples défections de ses partenaires – parmi lesquelles Paypal – l’engouement pour les cryptomonnaies ne faiblit pourtant pas. Une trentaine d’enseignes telles Décathlon, Sephora ou Maisons du Monde, s’apprêtent à proposer à leurs clients de payer leurs achats en cryptomonnaies d’ici 2020. De même récemment, Destinia, une agence de voyages virtuelle espagnole a annoncé que sa société a étendu ses options de « crypto-paiements » et accepte désormais Bitcoin Cash, EOS, Ethereum, Litecoin et Dash comme moyens de paiement pour toute réservation d’avion ou de train, ainsi que d’hébergement à l’hôtel et de forfaits de voyage.

 

Le Bitcoin aurait-il de beaux jours devant lui dans le tourisme ?

 

La réussite du Bitcoin et consorts dans le secteur du tourisme s’explique par ses différents avantages : sa commodité (il s’agit d’une monnaie dématérialisée et donc décentralisée, dont les devises virtuelles reposent sur une chaîne de blocs, aussi appelée « blockchain »), son anonymat (nul besoin de révéler des données sensibles comme par exemple les numéros de carte de crédit ou de comptes bancaires, il n’y a donc aucun risque que ces informations soient dérobées au vendeur en ligne). Pour ces deux raisons, les cryptomonnaies semblent plus sûres et efficaces dans le cadre de paiements en ligne, de plus en plus largement répandus dans le secteur des voyages. Le processus de règlement est finalement assez similaire au paiement avec une carte de crédit. Il est avant tout nécessaire de repérer une agence en ligne qui prend en charge les cryptomonnaies comme moyen de paiement. Et malgré leur faible popularité, il en existe pléthore, parmi lesquelles CheapAir, BTCtrip, Abitsky, Berkeley Travel, Fluege.com…

L’Espagne est le premier européen à posséder autant de guichets cryptos

 

Destinia reste toutefois l’une des pionnières. C’est en 2014 qu’elle commence à proposer le paiement en Bitcoin. Le processus de réservation est exactement identique à n’importe quel autre moyen de paiement. Les prix sont affichés en mili-bitcoins (mBTC), un millième du Bitcoin, pour que ce soit plus simple pour l’usager. Le taux de change utilisé pour afficher les prix sur Destinia est le Bitcoin Best Bid (BBB). Le montant maximum des transactions de bitcoins sur Destinia est limité à 2500€.

L’Espagne semble être l’un des pays européens les plus à la pointe en la matière. En effet, l’écosystème cryptographique espagnol a connu une croissance considérable ces dernières années. En 2019, la station balnéaire de Majorque, Playa de Palma, a dévoilé un projet-pilote consistant à installer des guichets automatiques cryptos dans les lieux touristiques clés. A ce propos, Coin ATM Radar classe l’Espagne au cinquième rang des guichets automatiques les plus cryptés au monde elle en détient 86). A titre de comparaison, la France n’en possède que deux…

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *