Sur Google, la recherche voyage grandit et se personnalise

i-tourisme

Dans sa dernière étude, le cabinet d’études de Google, Think with Google, a analysé en détail les résultats de recherches Google liés au voyage en France et aux Etats-Unis. Résultat, le parcours d’achat moyen laisse place à un parcours plus vivant, personnalisé. 

 

Entre janvier-mars 2018 et janvier-mars 2019, la recherche de voyages sur Google a gagné 2%. Ce n’est plus une surprise, la préparation d’un séjour sur internet est devenue incontournable et continue de grandir. Sur ce point, la dernière étude Think With Google ne nous apprend rien. Toutefois, les résultats de son enquête menée à partir des données internes de Google France et Etats-Unis, révèlent de précieux indicateurs sur la nature du parcours de recherche et d’achat de voyages. Ce dernier sort du schéma classique pour devenir plus fragmenté et personnalisé. D’une part, les recherches tendent à s’imposer de plus en plus sur mobile, au détriment de l’ordinateur depuis le milieu de l’année 2018, et de la tablette restée loin derrière depuis ses débuts.

Les requêtes de voyages tendent d’ailleurs à se complexifier et à exprimer des besoins de plus en plus personnels pour affiner au maximum les résultats. L’internaute a ainsi tendance à multiplier les mots clés pour trouver « le meilleur ». Parmi les top de recherches, le « meilleur comparateur de vol » ou la « meilleure station de ski Alpes du Nord » ont respectivement augmenté de 212% et 329% entre février 2018 et février 2019. La personnalisation des requêtes est d’ailleurs renforcée grâce à l’utilisation des outils de « Search », qui permettent de se géolocaliser ou de connaître différentes informations pratiques (horaires, services additionnels…).

 

Plus de mots clés personnalisés

 

Enfin, bien qu’elles restent minoritaires (1%), les requêtes « haut de funnel », autrement dit le début du parcours d’achat client, méritent de s’y intéresser puisqu’elles ont augmenté de 12% entre 2018 et 2019. Cela signifie que l’étape qui précède le chemin de conversion, le moment où le simple visiteur devient potentiel acheteur, prend de l’ampleur. On le remarque à travers ce résultat : en février 2019, la requête « destinations vacances avril » croît de 113% et « où partir en mars au soleil » de 252% sur un an. Ainsi, la priorité en matière de requête n’est plus la même. L’internaute connaît d’abord la période à laquelle il veut partir avant de savoir la destination. A ce titre, YouTube en tant que 2e moteur de recherches après Google joue un rôle important pour inspirer le futur client.

Les marques doivent ainsi prendre en compte cette possibilité d’étudier des mots clés de plus longue traîne et aussi se positionner tout en haut de l’entonnoir, ce qui permet d’orienter par la suite le parcours d’achat dans telle ou telle direction.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *