La « génération Z », nouvelle cible de l’industrie touristique ?

i-tourisme

Plus connectée et décidée que les précédentes, la génération Z représentera 40% des consommateurs en 2020. Un chiffre qui oblige les acteurs du tourisme à s’adapter dès maintenant à leur nouvelle clientèle.

 

Qu’est-ce que la « génération Z » ? Si l’origine de la classification des consommateurs en générations vient des pôles marketing des entreprises, qui tentaient de définir les envies et les caractéristiques d’une partie de la population, ces expressions sont désormais entrées dans le langage commun. Après les baby-boomers (nés entre 1946 et 1965) et les générations X (1965 – 1980) et Y (1980 – 2000, aussi appelés « Millenials »), l’heure est venue pour la génération Z de mener l’industrie à la baguette. Ces jeunes individus nés après l’année 2000 auraient, si l’on devait croire ce système de générations, les mêmes envies et tendances de consommation.

 

Une génération d’influenceurs

 

Malgré leur jeune âge et leur manque de moyens financiers, les individus de la génération Z sont les nouvelles cibles de l’industrie du tourisme. En 2020, ils représenteront 40% des consommateurs, selon le Digital Tourism Think Tank. Mais les entreprises averties n’attendent pas que cette génération entre sur le marché du travail, elles l’étudient et l’appâtent déjà. Car avant d’être consommateurs, les jeunes de la génération Z sont des influenceurs. Cela s’explique tout simplement par le fait que la grande majorité d’entre eux vivent encore chez leurs parents, et qu’ils sont donc écoutés par leur famille. Quand vient le choix des vacances, ils ont un certain poids décisionnaire au sein du foyer.

 

Jusqu’ici, rien de bien différent quant aux dernières générations, même si chacune d’entre elles est plus nombreuse que la précédente. Cependant, le rapport des jeunes au digital est radicalement différent de celui de leurs prédécesseurs. Au contraire des Millenials, qui ont grandi en découvrant le mobile et le m-commerce, la génération Z a grandi avec le mobile. Multi-tâches et multi-écrans, cette génération est exposée aux réseaux sociaux, et donc aux clichés et vidéos de vacances, dès le plus jeune âge. Ce qui leur donnerait envie de sortir des sentiers battus et d’expérimenter de nouvelles destinations, ou du moins plus exotiques.

 

Une « expérience unique » désirée par les jeunes… Et par les professionnels

 

L’envie de vivre des expériences hors du commun est particulièrement présente chez les nouvelles générations, confrontées à tout ce qui existe sur Internet et les réseaux sociaux. Alors, pour parvenir à capter leur attention (qui est, toujours selon le Digital Tourism Think Tank, d’environ 8 secondes), les marketeurs doivent être toujours plus innovants et adaptés aux particularités de la génération Z. Ce serait en effet une erreur de ne pas collaborer avec des graines d’influenceurs, qui ne font pas que partager des contenus, mais en créent, bien plus que les générations précédentes. C’est d’ailleurs sur Snapchat, Whisper, YouTube ou Instagram que s’épanouissent les plus jeunes générations, et non plus sur Facebook, que 25% d’entre eux auraient quitté depuis 2014.

 

Ainsi, c’est aux marques de s’adapter aux nouveaux terrains de jeu des consommateurs et des voyageurs, en leur proposant des contenus novateurs qu’ils auraient envie de partager. La chaîne d’hôtels Marriott partage désormais son tag, comme d’autres hôtels, musées ou lieux touristiques. Des compagnies aériennes se sont aussi lancées sur Snapchat pour attirer les plus jeunes. C’est le cas de Transavia ou de WOW air, qui a même poussé ses clients à mettre en compétition leurs plus beaux snaps pour faire du gagnant un créateur de contenus qui voyagerait dans le monde entier. Cette présence sur les réseaux sociaux en vogue est encore plus facilitée par les plateformes elles-mêmes, qui mettent à la disposition des professionnels du tourisme de nouvelles fonctionnalités pour attirer les voyageurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *